.
Un soin énergétique se déroule très différemment d’une consultation effectuée par un médecin. Son but principal est d’harmoniser la personne en équilibrant sa circulation énergétique et ses corps subtils pour faire disparaître – ou au moins pour soulager – son problème, qu’il soit physique (douleur, inflammation, spasme, tuméfaction…), psychologique (stress, angoisse, mal-être, déprime…), existentiel ou énergétique. De cette manière, il est aussi possible de prévenir la survenue de problèmes de santé, mais également de lever des blocages psychologiques. C’est dire combien le champ d’action de la médecine énergétique est vaste et touche à de nombreux domaines. Elle se place par ailleurs en parfaite complémentarité de la médecine conventionnelle.

Fotolia_37033280_Subscription_XXL
Après un temps de dialogue avec son patient, destiné à connaître la raison de sa visite – c’est-à-dire son problème et ses manifestations – le thérapeute va commencer par étudier ses corps subtils : ceux-ci sont-ils bien centrés sur le corps physique ? Présentent-ils des fuites, des déplacements localisés ou des énergies perturbatrices ? Le thérapeute les détectera grâce à son toucher sensible à l’aide de ses mains et il les éliminera un à un.

     Ensuite, il réalise l’élimination des énergies usagées pouvant s’être accumulées au fil du temps et qui sont responsables de fatigue, de déprime, de douleur ainsi que de nombreuses pathologies. Car l’organisme humain consomme de l’énergie de manière permanente pour son fonctionnement. Il la puise dans son environnement, dans l’air respiré et dans les aliments consommés. Puis, une fois celle-ci utilisée, elle est devenue morte et inutile. Elle doit donc être éliminée. Or, l’énergie usagée est très souvent bloquée dans son évacuation lorsqu’il existe un problème de santé. Son drainage permet quelquefois, à lui seul, de faire disparaître le problème du malade. Ceci constitue donc un temps très important du soin.

     La recherche d’un blocage dans la circulation générale de l’énergie est aussi un temps essentiel de la consultation énergétique. Elle fera appel au ressenti du praticien, qui percevra le(s) blocage()s dans les corps subtils de son patient et qui le(s) éliminera. Cela libérera du même coup l’organe qui était atteint et le choc émotionnel qui en était le déclencheur.

    En même temps qu’il élimine les énergies usagées, le thérapeute effectuera une relance de la prise de terre ce qui remettra la personne « sur terre », c’est-à-dire « ici et maintenant ». Ce geste est d’autant plus utile que plus de 80 % de la population ne présente pas une bonne prise de terre… ce qui fait que ces personnes sont perdues dans leurs pensées : souvenirs du passé ou projets d’avenir, mais elles ne sont pas dans le présent, ce qui les empêche de profiter de tout ce que la vie leur apporte.

Fotolia_40060301_Subscription_XXL
    La recharge énergétique, après avoir éliminé les énergies usagées, est très bénéfique pour les patients. Cela leur permet de sortir de la zone de la maladie et de relancer les processus d’autoguérison du corps. Ceci correspond en quelque sorte à ce que réalisent les magnétiseurs dans leur pratique quotidienne. Le thérapeute, quant à lui, va capter les énergies environnementales (cosmiques et telluriques) pour les transmettre à son patient et remonter ainsi son niveau vibratoire. Il en profitera aussi pour colmater toutes les fuites énergétiques se trouvant dans les corps subtils et pouvant être responsables de fatigue et de coups de pompe. Lors de cette recharge, il peut aussi transmettre des informations aptes à harmoniser les organes malades ou l’organisme dans son ensemble.

     Arrivés à ce stade, la plupart des déséquilibres généraux de l’organisme du malade sont neutralisés, aussi le thérapeute énergéticien va-t-il pouvoir s’intéresser plus précisément au problème de son patient… si les techniques précédentes ne l’ont pas déjà fait disparaître. Son travail va d’abord consister à éliminer les énergies perturbatrices ou perverses qui demeurent bloquées au niveau de la zone malade. Cette manœuvre permet de soulager immédiatement les douleurs, les spasmes, les inflammations et même les tuméfactions (kystes, tumeurs ou autres). Ces gestes sont répétés autant que besoin jusqu’à l’obtention d’un résultat satisfaisant.

Fotolia_38254756_Subscription_XXL
La consultation standard se termine par une relance des différents chakras et de la circulation énergétique générale du corps. Mais d’autres techniques peuvent être réalisées selon les problèmes ou les demandes du patient :

– Une repolarisation générale du corps peut être réalisée. Elle apporte un état de bien-être et de détente remarquable.

– L’ostéopathie crânienne permet de lever les états de stress, d’angoisses, de déprime, mais aussi  les maux de tête, les mal-être, etc.

– L’interrogation de l’enfant intérieur donne des indications pour savoir si la personne est bien sur son chemin de vie.

– L’utilisation du mouvement primordial permet d’harmoniser les organes malades et même d’agir sur les déplacements articulaires.

    Il existe encore bien d’autres gestes à pouvoir organiser comme la prière du feu pour soulager les brûlures, les zonas, les coups de soleil… Les pierres peuvent aussi être utilisées dans la réalisation de ces soins. Un test énergétique permet aussi d’interroger le corps, pour obtenir certaines indications sur les gestes à effectuer. Etc.

     Ainsi, la médecine énergétique présente de nombreuses facettes qui sont aptes à agir sur les différents aspects de la maladie et de la personne. Elle permet ainsi de solutionner de nombreux problèmes. Mais elle présente aussi des limites. Car lorsque la maladie est inscrite dans le corps physique, il est indispensable de lui adjoindre des traitements conventionnels ou naturels selon les situations.

Dr Luc Bodin