La fatigue atteindrait plus d’un français sur deux. Le rythme effréné de la vie moderne, allié à une mauvaise récupération sont les causes les plus fréquemment rencontrées. Mais au-delà de celles-ci, de nombreuses maladies peuvent se cacher derrière ce symptôme banal. Il est souvent nécessaire de réaliser une enquête approfondie afin d’en établir le diagnostic et donc de réaliser le traitement adapté.

La fatigue ou asthénie est une « dépression de l’état général entraînant à sa suite des insuffisances fonctionnelles multiples[1] ». En claire, elle entraîne un affaiblissement physique et psychique de la personne ce qui va retentir à la longue sur le bon fonctionnement de ses organes.

Fotolia_69284624_Subscription_XXL

Une fatigue peut se traduire par différents signes d’appel qui sont parfois trompeurs :

  • Des signes physiques :
    • Coups de pompe fréquents.
    • Baisse de la résistance musculaire à l’effort, baisse de la force musculaire, crampes, tremblements, courbatures voire douleurs.
    • Maladresse gestuelle.
    • Troubles de l’équilibre.
    • Troubles du transit intestinal, inappétence ou au contraire fringales constantes, lenteur digestive, mauvaise haleine…
    • Baisse de la vision, de l’audition…
    • Palpitation, boule dans la gorge, mal de tête…
    • Cicatrisation lente.
    • Insomnie ou hypersomnie, difficulté d’endormissement, réveils fréquents…
    • Fotolia_70564979_Subscription_XXL
  • Des signes psychiques :
    • Baisse de la concentration et de l’attention, troubles de la mémoire, difficultés à mémoriser les événements, rendement intellectuel diminué, réactivité lente…
    • Baisse des performances intellectuelles.
    • Troubles de la vigilance.
    • Difficulté à y voir clair, à prendre des décisions.
    • Irritabilité, grande émotivité, sensibilité forte au stress, manque d’entrain, diminution du goût d’entreprendre, manque de patience, anxiété, angoisse, tristesse, pessimisme, idées noires…
    • Intolérance aux bruits, à la chaleur, à la lumière…
  • Des signes sexuels :
    • Baisse de la libido.
    • Frigidité, impuissance complète ou partielle…

CONSEILS : C’est ainsi qu’il est souvent difficile de faire la différence entre une fatigue et une dépression. Grosso modo, il est possible de distinguer :

  • Une fatigue, c’est lorsque la personne veut entreprendre, mais n’en a pas l’énergie.
  • Une dépression, c’est lorsque la personne n’a pas le goût d’entreprendre, bien qu’elle en ait l’énergie.

Luc BODIN


[1] Dictionnaire des termes médicaux – Garnier Delamare – éditions Maloine.