.
Des traitements basés sur l’hormone de croissance ont été instaurés il y a plusieurs décennies pour traiter les déficits hormonaux isolés et les petites tailles idiopathiques (sans cause retrouvée) de l’enfant.

Or ceux-ci ont causé le décès de 120 jeunes atteints de maladie de Creuzfeldt-Jacob (MCJ). Et ce nombre pourrait encore augmenter, car l’incubation de la maladie peut atteindre 30 ans ! La cause provient de ce qu’à l’époque, l’hormone de croissance était extraite à partir d’hypophyses prélevées y compris sur des cadavres à risque de MCJ. Or, l’Institut Pasteur n’effectuait aucune stérilisation et la Pharmacie Centrale des Hôpitaux n’effectuait aucun contrôle…

homme avec medic

Pour éviter tous les problèmes, une hormone de croissance de synthèse fut mise au point et utilisée par la suite. Mais aujourd’hui, il semblerait que celle-ci ne soit pas exempte de problèmes non plus… Car des données épidémiologiques font état d’une surmortalité chez les patients traités par celle-ci, en particulier ceux ayant reçu des doses supérieures à celle de l’AMM (autorisation de mise sur le marché). Les causes de décès seraient principalement des hémorragies cérébrales et des tumeurs osseuses.

Luc BODIN