.
Alors que le gouvernement français tergiversait pour savoir s’il devait continuer à interdire le bisphénol A dans les biberons après l’avoir décidé initialement, l’Union Européenne vient de trancher en interdisant le bisphénol A dans les biberons à compter du mois de mars 2011.

Rappelons que ce composé présente une structure chimique proche de l’œstrogène, ce qui en fait un oestrogéno-mimétique susceptible d’induire une féminisation chez les nourrissons masculins.

Il est dommage de limiter cette interdiction aux seuls biberons, car cette molécule se trouve aussi dans de nombreux autres contenants alimentaires. Aussi peut-on se demander si elle ne serait pas une des causes de la baisse de la fertilité masculine qui se généralise dans nos pays ces dernières années ?

Luc BODIN