Notre environnement nous pollue tous les jours un peu plus. Heureusement l’organisme se charge d’éliminer la plupart d’entre eux. Cependant, les polluants de nature organique (polluants organiques persistants ou POP) quant à eux, demeurent dans l’organisme et sont stockés  dans les cellules graisseuses.

Fotolia_77149928_Subscription_XXL

Des chercheurs ont étudié des personnes en surpoids ayant maigri à la suite d’une chirurgie de l’obésité. Ils ont constaté que l’élimination des polluants est beaucoup plus lente et prolongée que la perte de poids.

La raison provient du fait que les personnes en surpoids ont 2 à 3 fois plus de polluants dans leur organisme que les personnes minces. C’est ainsi qu’au bout de 6 mois à un an, la quantité totale des polluants dans leur organisme n’a diminué que de 15 % notamment les PCB, en revanche la quantité de dioxines est demeurée inchangée…

Luc BODIN