.

Le cancer est une maladie particulière qui touche la personne dans son intégralité. Le physique est bien sûr atteint, mais également le psychisme et l’énergétique de la personne. C’est pourquoi le traitement doit s’intéresser à tous ces aspects pour que la personne malade puisse atteindre la guérison complète.

Il y aurait 850 000 personnes atteintes de cancer en France actuellement avec 250 000 nouveaux cas diagnostiqués tous les ans et 150 000 décès par an. La médecine victorieuse des années 80 pensait trouver rapidement le traitement de cette difficile maladie. Plus de 30 ans plus tard, nous constatons qu’il n’en fut rien. Il est donc nécessaire aujourd’hui de commencer à réfléchir autrement et de faire appel à des traitements et des techniques qui furent autrefois rejetés par la médecine.

Fotolia_76172167_Subscription_XXL

Le cancer est une maladie multifactorielle, c’est-à-dire qui est la conséquence de plusieurs facteurs associés plutôt qu’un seul. Ces causes peuvent provenir de différents niveaux :

  • Physique qui est le plus connu : hérédité, tabac, alimentation, alcool, rayonnement, pollution, infections, médicaments, hormones, ondes électromagnétiques…
  • Psychisme : stress, choc émotionnel, conflit… sont autant de situations pouvant favoriser ou déclencher un cancer.
  • Énergétique : blocage dans la circulation énergétique, baisse du niveau vibratoire, accumulation d’énergies perverses, etc.
  • Spirituel : manque de sens de la vie, non-respect de ses aspirations profondes, oubli de soi…

C’est généralement l’association de plusieurs de ces facteurs au cours de la vie qui finissent par produire un cancer, un choc émotionnel en étant souvent le déclencheur final (et non la cause comme il est souvent présenté). Ceci explique aussi pourquoi les cancers sont plus nombreux chez les personnes âgées.

Fotolia_77401853_Subscription_XXL

Aussi lorsqu’une personne est atteinte d’un cancer, il est indispensable – faute de savoir quelles furent les causes précises de la maladie – de proposer un traitement qui va agir sur ces différents niveaux :

  • Les traitements conventionnels (chirurgie, chimiothérapie, radiothérapie, hormonothérapie) sont toujours à suivre. Quelques remèdes naturels permettront de mieux supporter leurs effets indésirables. Ces traitements ne sont pas la panacée, ils évolueront très certainement à l’avenir au profit d’autres voies moins agressives. Mais, pour le moment, ils ont le mérite d’être là et de sauver des vies. Il ne faut surtout pas les négliger, car ils offrent aux personnes malades des chances indéniables de guérison. Il est très conseillé de se faire soigner et suivre dans des centres experts (spécialisés en cancérologie) afin de bénéficier des meilleurs protocoles.
  • Les traitements naturels offrent également de très intéressantes voies thérapeutiques : vitamine C injectable, enzymes, germanium, molybdène, vitamine D, acides aminés, thermothérapie, micro-immunothérapie, huile de foie de requin, Fractal, etc. Mais le manque d’études importantes les concernant ne permet aujourd’hui de les proposer comme traitement alternatif. Ils constituent par contre d’excellents traitements complémentaires qui apportent des chances supplémentaires de guérison aux malades. Ils sont à commencer en même temps que les traitements conventionnels et non uniquement lorsque ceux-ci ont échoué !
  • Les traitements psychiquesviseront à aider la personne à surmonter le choc du diagnostic de cancer, mais aussi à l’aider à trouver des ressources pour guérir. Ce sera aussi un temps important pour solutionner tous les anciens conflits, notamment le conflit déclencheur lorsqu’il est présent. Un travail sur ses valeurs limitantes, ses peurs et ses croyances erronées, est toujours indispensable. Pour cela, il existe de nombreux outils comme la visualisation, la PNL, la psychothérapie, l’EFT, le TAT, etc.

Fotolia_69439699_Subscription_XL

  • Les traitements énergétiques sont remarquables pour aider à diminuer le volume tumoral, lever les blocages, évacuer les énergies perverses, remonter le niveau énergétique de la personne, relancer sa circulation énergétique générale, etc.
  • L’évolution personnelle ira à la recherche du sens de sa vie (et de « la » vie), mais aussi du sens de sa maladie qu’il est indispensable que la personne comprenne si elle désire guérir définitivement. La méditation, la réflexion, la prière, le pardon, l’amour, sans oublier la loi d’attraction et Ho’oponopono sont d’excellentes « techniques » pour cela.
  • Un changement de mode de vie. Il est indispensable que la personne malade modifie son mode de vie, apportant ainsi sa contribution à sa guérison. Pour cela, une alimentation biologique est indispensable, mais aussi de bons temps de sommeil, une activité physique régulière, des contacts avec la nature, une bonne respiration… Et en allant plus loin, il lui faut aussi prendre son temps, méditer, faire partie de groupes de paroles, suivre une psychothérapie (ou PNL) de soutien, développer des loisirs et des activités artistiques (peinture, musique, décoration, sculpture, couture, etc.), se détendre, rire, se distraire, voyager… sans oublier les caresses et une vie sexuelle épanouie.

Ainsi, lorsqu’une personne est atteinte de cancer, il ne faut pas qu’elle demeure inactive et attende simplement le traitement ou le remède miracle qui va la guérir sans qu’elle n’ait rien à changer de sa vie. Il lui faut, tout au contraire, qu’elle devienne un acteur de sa guérison, organise ses traitements et change positivement son rythme de vie. Grâce à cela, la maladie deviendra aussi un formidable outil d’évolution personnelle… ce qui constitue très certainement la raison même de son développement.

Luc BODIN