.
Les fesses des bébés rougissent très facilement pour le moindre problème. Cela produit ce qui est appelé un érythème fessier. La cause en revient essentiellement à la macération des urines et des selles dans la couche qui vient irriter et agresser la peau. De plus, les couches actuelles sont bien hermétiques ce qui aggrave encore la situation.

Donc, il faut changer le bébé souvent et penser à lui faire des lavages de ses fesses à l’eau claire sans trop frotter et laisser bébé les fesses à l’air le plus possible sur une alèse ou une serviette de toilette.

Avant de lui remettre une couche, il est conseillé d’appliquer systématiquement ses fesses, même s’il ne présente aucune lésion cutanée, de la pommade Mytosylou/et une sous-couche en coton (Cotocouche). Cela permettra de faire une barrière à la macération.

Enfin après la toilette, il faut utiliser des savons doux de type surgras et jamais de lingettes alcoolisées irritantes pour les fesses,  sécher attentivement les fesses et les plis de votre enfant en tamponnant (et non en frottant) avec une serviette de toilette. En cas de suintement et de macération importante dans un pli, il est possible d’assécher les lésions avec de l’éosine aqueuse, un produit rouge qui tache, mais part bien au lavage.

Les remèdes homéopathiques les plus fréquents sont Belladonna 5CH et Arsenicum album 5CH 3 granules de chaque 2 à 3 fois par jour et pétroleum 5CH dans les cas plus importants (même posologie).

Mais en cas de rougeur persistante, il faudra penser à une poussée dentaire (prendre Belladonna 5CH : 3 granules x 3 fois/j),un début d’eczéma (prendre un traitement homéopathique type sulfur ou arsenicum album), un problème de flore intestinale surtout s’il y a de la diarrhée (prendre des probiotiques voir avec le médecin), une infection cutanée ou un champignon (voir le médecin) et aussi une irritation due aux couches (mettre des couches non chlorées ou des couches lavables en coton).

Luc BODIN