Le Parlement européen vient de décider un nouvel étiquetage des produits de consommation courante. Dans cet esprit, les produits alimentaires contenant plus de 4 g de graisses, 10 g de sucre  et 2 mg de sel pour 100 g, ne peuvent plus faire de publicité.

Fotolia_78297279_Subscription_XL

À l’avenir, cela risque de se gâter encore davantage pour la célèbre pâte à tartiner, car elle pourrait avoir à mentionner sur ses étiquettes des messages du type : « Attention, favorise l’obésité ». Côté fabricant, il y a une crainte de dépréciation du produit, et à Alba, le fief italien de l’entreprise, un comité « Touche pas à mon Nutella » vient d’être créé !

Luc BODIN