.
Pour renforcer le terrain d’une personne et stimuler le système immunitaire, plusieurs plantes seront particulièrement importantes :

Le Ginseng panax est une plante largement utilisée en Corée et en Chine. Il a de nombreuses actions intéressantes. Il aide tout d’abord les personnes fatiguées, mais aussi il stimule les défenses immunitaires. Il améliore ainsi la protection contre la grippe. Enfin, il est adaptogène, c’est-à-dire qu’il permet de lutter contre les états de stress. C’est la racine principale qui est utilisée en thérapeutique. Sa posologie en teinture mère est de 50 gouttes matin et midi. Certaines spécialités proposent des associations avec de la gelée royale qui sont très intéressantes. La posologie est variable d’un produit à l’autre (se conformer aux indications du fabricant).

Fotolia_73781720_Subscription_XXL
L’echinacea purpurea et l’échinacea angustifolia
sont des plantes originaires d’Amérique du Nord qui permettent la relance du système immunitaire. Il a été démontré qu’elles permettaient de prévenir la grippe et le rhume, mais aussi d’en diminuer la durée et la gravité. Leur utilisation peut se faire autant en préventif qu’en curatif. L’échinacéa peut être utilisée sous forme de capsules renfermant les parties aériennes et les racines à raison de 1 à 2 grammes à répartir dans la journée. Elle existe aussi une forme teinture mère qui est à privilégier sauf en cas d’intolérance à l’alcool. Sa posologie est de 50 gouttes une à deux fois par jour. Des infusions de racines et de parties aériennes sont également possibles. Cette plante est à éviter en cas de maladie auto-immune par principe de précaution.

Les champignons japonais comme le Maïtaké (Grifolia frondosa), le Shiitaké (lentinus edodes) ou le Reishi (Ganoderma lucidum) sont aussi connus pour leur action stimulatrice du système immunitaire. On utilise la chair et le mycélium. La posologie est de 1,5 à 2 grammes par jour à répartir dans la journée.

Les extraits de papaye fermentée qui ont des propriétés immunostimulantes notamment sur le nombre de macrophages, monocytes et lymphocytes T. Ils auraient également une action anti-inflammatoire et antioxydante. C’est pourquoi il convient de les utiliser en préventif, mais non en cas d’infection même débutante. Car le système immunitaire utilise des radicaux libres pour détruire les virus. Les antioxydants risqueraient dans cette situation de diminuer leur action. La seule exception à la règle de l’éviction des antioxydants en cas d’infection est la vitamine C à cause de son action virucide (destructrice de virus) propre. La posologie est variable d’un produit à l’autre (se conformer aux indications du fabricant).

La griffe du chat (Cat’s claw – Uncaria tomentosa) est une plante amazonienne surtout indiquée en cas de douleurs inflammatoires, mais qui présente aussi une action immunostimulatrice. On utilise surtout l’écorce et les racines. Sa posologie de 250 à 500 mgr deux à trois par jour. Il est possible de l’utiliser en décoction ou en teinture mère à raison de 50 gouttes matin et soir. Certains préfèrent la décoction (20 g de poudre d’écorce dans 200 ml d’eau à laisser bouillir pendant 10 minutes à boire une ou deux fois par jour).

D’autres plantes sont intéressantes sur l’immunité, comme l’Astragale (astragalus membranaceus) et l’Euthérocoque (Euthérococcus senticosus) ou Ginseng de Sibérie.

Les plantes agissant sur la digestion sont toujours intéressantes. Car comme le disaient les anciens une bonne digestion est toujours garante d’une bonne santé. Ainsi une alimentation légère riche en crudités, fruits, légumes est tout à fait conseillée. Elle apportera de nombreux antioxydants et fibres utiles pour le transit intestinal. Les poissons et les huiles d’olive, de noix et de colza riche en graisses polyinsaturées permettront la fabrication de prostaglandines de type 1 et 3 qui sont d’excellents agents de l’immunité. Les épices et les condiments en faciliteront la digestion. Ils auront ainsi une action positive indirecte sur l’immunité générale. La consommation d’aliments lacto-fermentés assurera une bonne flore intestinale. Or celle-ci renferme à elle seule, 40 à 60 % de l’ensemble du système immunitaire de l’organisme. 

Les plantes drainantes du foie sont ainsi utiles pour assurer une bonne digestion et par là un bon état général. Une digestion satisfaisante est aussi la garante d’un sommeil récupérateur. Les plantes indiquées sont le Rosmarinus officinalis, le Raphanus, le Taraxacum, le Chélidonium sans oublier le Ribes nigrum. Ces plantes peuvent être prises seules ou en association, en teintures mères, en poudres sèches ou en infusions.

Il ne faudra pas non plus oublier les plantes calmantes et détendantes comme la Passiflora, la Valeriana, le Crataegus, le Melilotus… qui luttent contre le stress. Or celui-ci est responsable de chute de l’immunité.

Luc BODIN