Le  Trouble de déficit de l’attention et l’hyperactivité (TDA/H) touche près de 5 % de la population générale entre 6 et 78 ans… Ce trouble se caractérise par une incapacité à rester en place et la difficulté à se concentrer sur une tâche ce qui augmente le risque de conduites anti-sociales.
Les traitements conventionnels reposent essentiellement sur des prises en charge psychologiques. Quant aux médicaments, ils ne sont indiqués que pour les cas sévères (un enfant sur 1 000 en France). Ils sont riches en effets secondaires. Bref, les solutions proposées n’ont qu’une efficacité relative et nécessitent des traitements… à vie.
Le traitement pour les enfants hyperactifs consisterait à supprimer tous les phosphates de leur alimentation (sodas, barres chocolatées, plats préparés…) et à limiter l'usage de tous les écrans de télévision et d’ordinateur.
Le résultat est étonnant : tous les enfants auraient guéri en… trois mois sans rechute. Cette étude doit donc être prise avec une grande considération, surtout connaissant le sérieux et la compétence de M. Surbeck. À quand une étude officielle ?
Luc BODIN