.
Le professeur Luc Montagnier, prix Nobel 2009 et découvreur du virus du Sida, dans une interview qu’il a donnée il y a quelques mois à un journaliste américain, a  déclaré qu’il est inutile de dépenser des sommes considérables dans les traitements contre le Sida en Afrique. Il faudrait plutôt donner à ces populations déshéritées les moyens de développer une bonne immunité (c’est-à-dire des conditions de vie normales : alimentation, eau, logement, hygiène…) et l’épidémie s’éteindrait d’elle-même.

De plus, il a confirmé qu’une personne pouvait avoir eu un rapport sexuel contaminant, sans pour autant contracter le virus. Cela ne ressemblerait-il pas à la célèbre phrase de Louis Pasteur au seuil de la mort : « le germe n’est rien et le terrain est tout » ? Le Sida ne ferait donc pas exception à cette règle.

Luc BODIN