Alors que l’Afssap (agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) est secouée par plusieurs scandales concernant notamment l’affaire Médiator et certains de certains dirigeants, elle trouve encore le moyen de priver les malades d’un des rares remèdes efficaces contre la maladie de Lyme (Borreliose). Or cette maladie tend à se développer énormément ces dernières années et les antibiotiques comme traitement n’ont qu’une efficacité très limitée sur la bactérie responsable (la borrelia). Or jusqu’ici, le Tic Tox constituait un excellent traitement complémentaire à cette antibiothérapie.

j0438657 - copieQue faire maintenant ? Une solution consiste à prendre des huiles essentielles (à la suite des antibiotiques). Le Tic Tox étant composé d’huiles essentielles de sarriette, de girofle et camomille sauvage, il est toujours possible de reconstituer cette préparation ou de prendre d’autres huiles ayant des vertus antibactériennes comme Thymus vulgaris, Melaleuca alternifolia, Mentha piperata, Cinnamomum verum, Origanum compactum…

La prise de magnésium (voire du chlorure de magnésium) et de vitamine C (acérola) complétera très bien ce traitement.

Enfin, dans les cas résistants ou plus difficiles, il faudra recourir à la micro-immunothérapie[1]

Luc BODIN



[1]          voir le site www.3idi.org