.

Le Dr Laurent Laloux a signé dans le journal médical JIM, un article au titre provocateur : « Les signes neurologiques de la fibromyalgie ne sont peut-être pas toujours seulement subjectifs » Fort heureusement, à l’inverse de ce que ce titre pourrait laisser entendre, ce médecin relate les résultats d’une étude qui démontre que les personnes atteintes de fibromyalgie présentent fréquemment des signes neurologiques objectivement détectables, comme une dysphonie (trouble de la voix), des perturbations de la sensibilité cutanée et une parésie… ce qui prouve bien la réalité de la maladie.

Fotolia_76172167_Subscription_XXL

Ceux-là ainsi que les résultats des imageries fonctionnelles ou les résultats de prélèvement de liquide céphalo-rachidien démontrent aussi que les souffrances des fibromyalgiques ne sont pas subjectives, mais au contraire qu’il existe des preuves tangibles prouvant la réalité de leurs douleurs. Il serait grand temps d’arrêter de considérer ces malades comme des « psychiques ».

Luc BODIN