Une étude réalisée sur les souris prouve que la consommation de noix pourrait induire une protection relative contre le cancer de la prostate. De plus, les souris malades ont présenté une croissance tumorale réduite de 30 à 40 %. Les noix auraient aussi un effet bénéfique sur de nombreux gènes associés à la croissance tumorale et sur le IGF-1, un facteur de croissance du cancer prostatique.

Fotolia_69470781_Subscription_XXL

Si ce résultat est bien extrapolable chez l’homme, cela voudrait dire qu’il lui faudrait consommer environ 70 grammes par jour de noix.

Luc BODIN