L’arthrose est une maladie dégénérative articulaire qui se traduit principalement par une dégradation et une usure du cartilage. Il s’agit d’un phénomène général qui survient plus ou moins précocement selon les activités physiques pratiquées. Quelques mesures permettent déjà de ralentir cette évolution, comme la perte de poids ou la mise en décharge.

Fotolia_79275817_Subscription_XXL

Mais certains remèdes présentent un intérêt indéniable pour protéger ou pour stimuler les cartilages. Ce sont :

  • la chondroïtine qui est un des principaux constituants des cartilages dont il assure la souplesse autant que la solidité. On comprend ainsi pourquoi une prise de chondroïtine permet de ralentir ou d’arrêter l’évolution arthrosique[1]. Elle favorise aussi un soulagement des douleurs engendrées[2] par l’arthrose et même une certaine régénération du cartilage. Une méta-analyse a d’ailleurs démontré l’efficacité de la chondroïtine dans le traitement de l’arthrose[3]. De plus, ces résultats se maintiennent plusieurs mois après l’arrêt du traitement. Le mécanisme d’action de chondroïtine n’est pas complètement établi. Il semble cependant qu’elle intervienne à différents niveaux du métabolisme des cartilages. Ses contre-indications sont les troubles de la coagulation sanguine et la grossesse.
  • la glucosamine est également un constituant essentiel des cartilages. Elle est fabriquée à partir d’un acide aminé, la glutamine et de glucose. Elle assure la cohésion et la lubrification des cartilages. De plus, la glucosamine a également démontré son efficacité sur les douleurs d’arthrose. Sa contre-indication est la grossesse, comme pour la chondroïtine.

Ces deux produits sont donc devenus aujourd’hui incontournables dans le traitement de l’arthrose. Ils peuvent intervenir autant lors de la crise arthrosique où ils contribueront à soulager la douleur ; mais aussi dans le traitement de fond où ils stimulent le cartilage et favorisent sa refonte. De plus, certaines études ont montré les bénéfices de l’association de ces deux produits : chondroïtine et glucosamine, en cas d’arthrose de genou[4].

Luc BODIN


[1] Mazieres B, Combe B, Phan Van A, Tondut J, Grynfeltt M. Chondroitin sulfate in osteoarthritis of the knee: a prospective, double blind, placebo controlled multicenter clinical study – J Rheumatol 2001 Jan;28(1):173-81

[2] McAlindon TE, LaValley MP, Gulin JP, Felson DT. Glucosamine and chondroitin for treatment of osteoarthritis: a systematic quality assessment and meta-analysis – Jama 2000 Mar 15;283(11):1469-75.

[3] Le Quotidien du Médecin du 08/10/2008.

[4] Das, A. and Hammad, T.A. Efficacy of a combination of FCHG49 glucosamine hydrochloride, TRH122® low molecular weight sodium chondroitin sulphate and manganese ascorbate in the management of knee osteoarthritis – Osteoarthritis Cartilage. 2000 Sep;8(5):343-50.