Le corps humain subit toutes sortes d’agressions au cours d’une vie : accidents, traumatismes, brûlures, interventions chirurgicales, maladies, surmenage, mode de vie déséquilibré, environnement, etc. Il est remarquable d’ailleurs de constater ses étonnantes capacités de récupération. Cependant, il est rare que la guérison s’accompagne d’une réparation à 100%. Il reste généralement une petite séquelle, c’est-à-dire une petite perte de fonction de l’organe touché.

Par ailleurs, notre organisme est également victime de l’agression quotidienne des radicaux libres. Ceux-ci proviennent de la pollution, des aliments industriels, de la sédentarité, du manque d’oxygénation du corps, des germes, des médicaments, etc. Tous les tissus et tous les organes du corps subissent ces attaques. Fort heureusement, les radicaux libres sont neutralisés par le système immunitaire et les antioxydants comme la vitamine C, le zinc, le sélénium, le co-enzyme Q10,etc., si ceux-ci sont en nombre suffisant.

homme avec bouteille

Ainsi avec le temps, notre corps se dégrade : les articulations grincent, le foie devient paresseux, le cœur ne travaille plus aussi bien, les intestins deviennent fragiles, etc. Les oreilles ne font pas exception à la règle. De nombreux troubles peuvent survenir avec l’âge, au premier rang desquels se trouvent les pertes de l’audition, les vertiges et les acouphènes (bourdonnements ou sifflements d’oreille)…

Ces problèmes peuvent provenir de multiples causes : infections (otite en particulier), traumatismes sonores, problèmes circulatoires, allergies, voire également ostéospongiose, problème neurologique, troubles ostéo-articulaires, etc.

Quoi qu’il en soit, leur traitement va d’abord commencer par la restauration d’un mode de vie équilibré. En premier lieu, il convient d’instaurer une alimentation de type méditerranéen contenant beaucoup de fruits et de légumes crus riches en vitamines, en minéraux et surtout en antioxydants qui vont neutraliser les radicaux libres si abondants dans notre société. Les poissons de haute mer et les huiles végétales (colza en particulier) apporteront des acides gras polyinsaturés notamment de type oméga 3 qui ont la particularité de relancer la fabrication de prostaglandines de type 1 et 3 qui agissent contre l’inflammation et les allergies ; mais aussi qui vont fluidifier le sang, ce qui est intéressant lorsque les artères deviennent rigides, comme c’est le cas avec l’âge.

Ensuite, un mode de vie sain est indispensable. Il consiste en la suppression du tabagisme, des drogues, ainsi qu’en la limitation de l’alcool. Une activité physique régulière avec une bonne respiration assureront une oxygénation satisfaisante du sang ce qui est toujours très profitable également pour les oreilles. Enfin, des périodes de détente et un sommeil suffisamment prolongé permettront aux personnes de récupérer de leur état de fatigue et de demeurer en bonne forme physique. Or, cette dernière conditionne directement l’intensité de la presbyacousie, des acouphènes et des vertiges ressentis.

Il faut aussi savoir que le yoga, la relaxation, la méditation, l’acupuncture et l’EFT (émotional freedom technique) sont autant de méthodes pouvant diminuer l’intensité des troubles.

Une prise de compléments nutritionnels peut s’avérer utile, d’autant que l’étude SUVIMAX a démontré que nous étions tous à la limite de la carence concernant certains nutriments comme le magnésium, les antioxydants et les acides gras oméga 3. Nous avons vu où trouver nos antioxydants et nos oméga 3 dans notre alimentation, mais cela n’est pas toujours suffisant, quant au magnésium, il convient qu’il soit facile à absorber et non irritant pour les intestins. Les magnésiums d’origine marine sont reconnus pour ces propriétés.

Par ailleurs avec les années, les carences sont de plus en plus fréquentes notamment celles du zinc et de la vitamine D. Il convient donc de les combler systématiquement ce qui ne peut qu’être profitable aux problèmes otologiques. Enfin, les vitamines B pourront compléter ces apports nutritionnels parce qu’ils sont très importants pour la régénérescence neurologique. Or, celle-ci est fréquente dans les problèmes d’audition, de vertiges ou de sifflements d’oreille. De plus, la vitamine B1 relancera la fabrication de l’énergie (ATP adenosyl triphosphate) dans toutes les cellules de l’organisme, dont celles de l’oreille interne.

Enfin, en cas de problème d’oreilles, des médications sont souvent indiquées. La médecine conventionnelle propose un certain nombre de médicaments intéressants. Mais il est possible d’y adjoindre des remèdes naturels.

En premier lieu, ce seront les plantes à visée circulatoire. Car les problèmes sanguins, notamment les insuffisances circulatoires liées à la rigidité des artères ou à des plaques d’athérome, mais aussi les problèmes d’hypertension artérielle, sont les principales causes retrouvées en cas de pathologies otologiques.

Une des meilleures plantes pouvant être utilisée dans cette situation est le gingko biloba qui améliorera la circulation sanguine et favorisera la dilatation artérielle ce qui sera très bénéfique pour les oreilles. Cette plante a aussi un effet fluidifiant du sang qu’il faut connaître. C’est pourquoi il est important de toujours demander conseil à son médecin avant toute prise de gingko biloba.

Par ailleurs, la mélisse peut compléter cette action grâce à ses effets détendants et relaxants qui sont toujours importants afin de ne pas rester focalisé sur son problème d’oreille, ce qui a tendance à l’aggraver ! De plus, la mélisse peut aussi, dans une certaine mesure, minorer les poussées hypertensives, ce qui toujours bon à prendre.

Ainsi, les problèmes de l’oreille interne sont fréquents avec l’âge, mais ils ne sont pas une fatalité. Des attitudes nouvelles ainsi que des remèdes pertinemment choisis peuvent beaucoup améliorer le problème, en complément des traitements conventionnels.

Luc Bodin