La péri-ménopause se caractérise souvent par des troubles des règles plus ou moins bien supportés.

Plusieurs solutions sont possibles selon les situations :

  • Ne rien faire, si les troubles ne sont pas trop gênants.
  • Prendre un traitement hormonal de type progestérone si les symptômes sont très perturbants. Mais ce traitement peut aussi aggraver les déséquilibres ou masquer l’évolution de la ménopause comme la prise de pilule. La prise temporaire d’un traitement hormonal substitutif (THS ou THM) peut aussi se discuter si les troubles sont importants.
  • Tenter de régulariser la fonction hormonale. Pour cela nous disposons de plusieurs moyens :

femme avec blouse

o   Lutte contre la fatigue : magnésium, co-enzyme Q10, ginseng, maca… et bien sûr repos.

o   L’homéopathie est très utile durant cette période : Lachesis 9 CH (3 gr/j), des doses de Folliculinum 9 ou 15CH le 7e jour et de Progesteronum (ou Luteinum) 9 ou 15CH le 21e jour du cycle.

o   Oligoéléments : Cuivre-or-argent, Zinc et Zinc-cuivre sont à prendre quotidiennement en les alternant un jour sur 3.

o   Plantes :

§  la sauge, le soja, le lin ou le houblon qui sont des précurseurs des oestrogènes,

§ le yam ou dioscorea villosa, le gattilier ou l’achemille qui sont des précurseurs de la progestérone,

§  le houblon qui est un précurseur des anti-androgènes.

o   Nutriments : les vitamines B. C’est ainsi que de nombreuses femmes sont attirées par la bière durant cette période. Il est préférable de choisir la levure de bière, riche en vitamine B, qui sera saupoudrée sur ses aliments.

 

Luc Bodin