Des études ont montré que les personnes de poids normal et les personnes obèses n’avaient pas les mêmes flores intestinales.         

Chez la souris, des changements dans la composition de sa flore intestinale pouvaient même favoriser la prise de poids. La cause en revenait à certaines bactéries qui étaient capables d’extraire davantage de sucres et de graisses à partir du bol alimentaire… ce qui rendait l’alimentation plus « profitable » à l’organisme favorisant ainsi la prise de poids.

 

Fotolia_50000050_Subscription_XL

Ces constatations sont sans doute à rapprocher d’un article du Canard enchaîné du 12/08/2009 qui indiquait que « les yaourts et autres boissons lactées farcies aux probiotiques que l’on nous fait avaler depuis près de vingt ans, auraient leur part de responsabilité dans l’épidémie d’obésité qui frappe les enfants ». Le comble est que les bactéries mises dans ces produits sont les mêmes que celles utilisées depuis des lustres dans les élevages industriels pour faire grossir rapidement les animaux…

Des chercheurs ont aussi constaté que les flores intestinales des personnes obèses étaient bourrées des probiotiques qui justement étaient présents dans les laitages. Et le Professeur Raoult du laboratoire de virologie de la Timone à Marseille, auteur de ces recherches, de s’insurger : « on a autorisé pour l’alimentation humaine des activateurs de croissance utilisés dans les élevages, sans chercher à savoir quel serait l’effet sur les enfants » !

Luc Bodin

3 réflexions au sujet de « Des laitages qui font grossir »

  1. Ping : ENFIN !

Les commentaires sont fermés.