Le psoriasis est une maladie chronique. Les traitements conventionnels sont souvent limités, c’est pourquoi les traitements naturels ont un grand intérêt. Ils apportent des solutions là où il n’y en avait plus.

Fotolia_79730576_Subscription_XXL 

L’exercice physique, l’ensoleillement, les bains de mer (ou compresses d’eau de mer ou d’algues marines), la lutte contre la constipation et la gestion du stress, sont toujours utiles en cas de psoriasis. Des thérapies ont également démontré leur intérêt :

  • Acupuncture est efficace pour soulager et pour réduire les psoriasis.
  • Homéopathie : le traitement dépend du terrain. Cependant, il est fréquent de trouver Natrum mur 15CH : 1 dose le dimanche et Aethiops mercurialis 5CH et arsenicum album (ou Arsenicum iodatum) 5CH : 3 gr matin et soir de chaque .
    Dans d’autres cas, ce sera plutôt Psorinum 15CH : 1 dose le dimanche avec Sulfuriod 5CH 3 gr le midi et Antimonium crudum ou Mezereum…
  • Gemmothérapie : deux remèdes sont essentiels : Cedrus libani et Ribes nigrum sous forme de bougeons macérat glycérinés 1D : 50 gouttes de chaque 2 à 3 fois par jour selon l’intensité des symptômes.
  • Nutriments : vitamine A et D  que l’on trouve dans l’huile de foie de poisson, mais aussi les vitamines B (levure de bière) et E ainsi que les antioxydants toujours utiles. L’huile de bourrache est utile pour lutter contre la sécheresse de peau. Le zinc sera évité par principe de précaution, car il favorise la prolifération cellulaire. Le germanium en améliorant l’oxygénation des cellules, semble très favorable.
  • Alimentation : Il est certain que l’arrêt de l’alcool et la lutte contre le surpoids sont favorables à l’évolution du psoriasis. Les médecines traditionnelles déconseillent les aliments riches en toxines : sucreries, laitages, graisses cuites (fritures, charcuteries), aliments non biologiques… considérant que le psoriasis est une voie d’élimination de l’intoxication de l’organisme.
    De plus, le psoriasis étant une maladie auto-immune, son origine vient donc de l’intestin. Un régime de type Seignalet avec éviction des laitages et du gluten ainsi que des autres aliments sources d’intolérance est indispensable. Il sera complété par des probiotiques, de la glutamine, de la chlorophylle, du curcumin et de l’argile verte pour tonifier l’intestin.
  • Les plantes proposées contre le psoriasis sont nombreuses. Les principales sont : la bardane, la pensée sauvage, l’argousier, le curcumin… le jus de mangoustan… et sous forme de crème ou d’onguent : la camomille (calmante), l’aloé, le mahonia aquifolium, le capsicum… ainsi que les huiles d’avocat, de noix de cajou et de calophyllum. Le miel aurait aussi un intérêt en applications (à confirmer)
  • L’aromathérapie : camomille, bergamote, géranium, lavande… melaleuca sur le psoriasis du cuir chevelu (2 gouttes mélangées au shampoing).
  • La Lecithine Marine (Oemine Psoriacalm) est un produit très intéressant, constitué de DHA et de phospholipides riches en phosphatidyl choline. La Lécithine marine régénère les phospholipides des membranes des cellules cutanées enflammées. La phosphatidyl choline de son côté, protège les phospholides membranaires et reconstitue l’acétyl-choline, un neurotransmetteur souvent déficitaire sur ce terrain stressé.
    Ce produit permet de bonnes régressions des psoriasis comme en attestent plusieurs études. Posologie : 3 gélules matin et soir pendant 2 mois, puis la dose sera progressivement diminuée.
  • Le Silicium organique : Mr Loïc Le Ribault a guéri son psoriasis aux mains lorsqu’il a manipulé le silicium au cours de ses expérimentations.
  • Le traitement du Dr Tubéry permettrait la régression des lésions souvent de longues durées. Il est composé de DPG (primevero sylgenkwanine) et Selongenine en shampoing, associé au Daphoside s’il existe un contexte immuno-allergique.
  • La micro-immunothérapie : L’activation des lymphocytes T et des cytokines qu’ils sécrètent provoquent la survenue et la persistance des plaques de psoriasis. La micro-immunothérapie apportera des solutions pour limiter ses troubles immunitaires.
  • Les Sérocytol sont des immunoglobulines actives sur certains tissus qu’elles vont ainsi moduler. Les Sérocytol Malpighien, SRE, Neuro-vasculaire sont les plus souvent indiqués. Mais il peut être utile de choisir selon les cas, les Sérocytol Hépato-vasculo-rectaux et Diencéphale.
  • D’autres produits ont également des actions très intéressantes :
    • la Boisson eubiotique Vilac plus. 
    • l’Alkyrol(à base d’huile de foie de requin).
    • le gingko biloba de Beljanski.
  • La méthode Gesret, qui est basée sur l’existence de problèmes ostéo-articulaires qui seraient à l’origine d’une mal-information du cerveau. Celui-ci réagit alors de manière inadéquate, induisant la maladie. Le traitement consiste en un replacement ostéo-articulaire… Une thérapie qui devrait être effectuée en première intention. Ce ne serait qu’en cas d’échec, qu’un recours aux médicaments serait réalisé. Par ailleurs Mr Gesret propose comme pommade à appliquer sur les plaques de psoriasis: TM Paeonia officinalis 9,0 g
TM Ruscus aculeatus 9,0 g
TM Cupressus semp. 9,0 g
TM Capsellaburs. Past. 9,0 g
Onguent PM III QSP 100 g

  • L’EFT a permis d’obtenir des résultats notables sur le psoriasis et l’état de stress qui est lié.
  • Une question qui demeure en suspens est la possible implication d’une candidose chronique (et de l’acidose qui lui serait associée) dans le psoriasis. Cela changerait totalement l’orientation des traitements (prise d’EPP, bicarbonate de soude).

 

Dans la symbolique, le Psoriasis survient à la suite de deux conflits de séparation successifs comme une rupture, un divorce, un deuil, un déménagement, une séparation, une perte d’emploi… Ce ne serait que la solution de ces deux conflits qui permettra de résoudre la maladie…

Luc Bodin