L’acné est une maladie touchant la peau du visage. Elle a des origines multifactorielles.

Les causes avancées sont  généralement :

  • Les androgènes (hormones sexuelles) jouent un rôle essentiel.  Cela explique pourquoi, l’acné apparaît principalement lors de la puberté. Il y aurait un excès de fixation d’hormones au niveau des glandes sébacées, ce qui induit une peau grasse et des comédons. Chez la femme adulte, le problème vient d’un déséquilibre hormonal (hyperandrogénie) ou d’un traitement hormonal (pilule ou autre) mal adapté à son cas personnel.

femme sport

  • Le rôle de l’alimentation a été longtemps nié. Mais des études récentes font état que les populations consommant peu de glucides (notamment peu de sucreries et de féculents) n’ont pas d’acné. Ce régime induit des taux bas d’insuline et des taux élevés de rétinoïdes naturels. De plus, une autre étude a montré que les jeunes acnéiques consommaient beaucoup plus de pâtes à tartiner au chocolat et aux noisettes ainsi que des bonbons, des gâteaux, des biscuits et des sodas, que les autres. D’autres études ont établi que le lait qui est aliment riche en hormones et IGF (substance proche de l’insuline) favorisait l’acné.  Enfin, une observation fait état que les personnes acnéiques consomment moins de fruits et légumes que les autres (en moyenne 2 contre 4 par jour).

  • Le tabac améliore l’acné des jeunes, mais favorise l’acné chez les femmes adultes par son action anti-oestrogénique qui augmente la séborrhée.

  • L’usage de certains cosmétiques (savons, savons à barbe, désinfectants et crèmes grasses) peut boucher les canaux pileux et induire des comédons. Il est préférable d’utiliser un savon acide, du lait de toilette et un rasoir électrique…

  • Les peaux épaisses sont davantage sujettes à l’acné.

  • Le soleil améliore l’acné, pour produire un effet rebond important après l’exposition…
  • Le stress entraîne une augmentation des hormones surrénaliennes : cortisol et adrénaline, qui induisent un excès de sébum. Le problème induit un cercle vicieux : le stress favorise l’acné, mais aussi l’acné par son retentissement psychologique (atteinte de l’image corporelle que l’on montre aux autres) entretient le stress…
  • La pollution qui agresse la peau, mais aussi qui encrasse les pores cutanés comme l’organisme dans son ensemble, a aussi un effet sur l’acné. Certains ont évoqué la responsabilité de métaux et particulièrement du mercure.

  • Le fluor, les candidoses, une mauvaise oxygénation de la peau ont été aussi incriminés sans qu’aucune preuve n’ait été formellement apportée.

 

Luc Bodin