L’index glycémique (IG) est maintenant la référence en matière de gestion de l’alimentation chez un diabétique. Pour un aliment donné, il se calcule par rapport à une valeur de référence qui est le glucose.

adn1

Pour cela, une courbe de glycémie (sucre dans le sang) a été établie chez des volontaires, après leur avoir fait ingérer une quantité précise de l’aliment à étudier afin qu’elle contienne précisément 50 grammes de glucose. Il a été établi ensuite une courbe de leur glycémie au cours des heures qui ont suivi. À partir de celle-ci, la surface comprise entre la courbe et l’horizontal de la glycémie à 1 g fut calculée. Elle correspond à la S. aliment.

Cette surface sera comparée à la surface calculée dans les mêmes conditions, après avoir ingéré la substance de référence qui est le glucose, ce qui donne la S. référence.

            L’IG est le rapport de la S. aliment sur la S. référence multipliée par 100.

                                   IG  =  ( S. aliment /  S. référence )  x  100

L’IG permet de connaître le « pouvoir hyperglycémiant » ou « pouvoir sucrant » des aliments. C’est ainsi qu’un aliment dépourvu de sucre aura un IG à 0 alors que le glucose aura un IG à 100. Dans un régime diabétique, il faudra favoriser les aliments à faible IG.

L’IG reflète donc la vitesse et l’importance de l’augmentation de la glycémie, elle ne reflète pas la quantité totale de sucre ingérée lors de la consommation de l’aliment. C’est la « Charge glycémique » qui le permettra. Ceci est important parce que certains aliments ont un IG élevé alors qu’ils ne contiennent que peu de glucose… Ainsi la CG comparera la masse de glucides (M. glucides) contenue dans une masse standard de l’aliment à étudier (M. aliment).

            La charge glycémique (CG) d’un aliment se calcule ainsi :

                                   CG  =  IG  x ( M. glucides / M. aliment ) 

 

Luc Bodin