Le diabète est une maladie chronique qui peut être diagnostiquée à partir d’une simple prise de sang. Elle se caractérise par une augmentation progressive de la glycémie (sucre dans le sang).

equipe médical

 

Une glycémie supérieure à 1,26 g/l vérifiée à deux reprises à jeun permet d’affirmer l’existence d’un diabète.  À la suite de cette découverte, un bilan complémentaire sera réalisé. Il comprendra  :

  • Une hémoglobine glyquée (Hb1C) qui donne le taux moyen de la glycémie pendant les 2 ou 3 derniers mois, contrairement à la glycémie qui signale le taux de sucre à un moment donné. L’Hb1C est calculée en pourcentage. Et un taux (%) élevé signifie que le traitement n’est pas efficace ou du moins pas équilibré. 
  • Un bilan des graisses dans le sang, qui sont d’autres facteurs de risques cardiovasculaires : cholestérol, HDL et LDL cholestérol, triglycérides.
  • Un bilan rénal : créatinine, clairance de la créatinine surtout, mais aussi ionogramme sanguin (sodium, potassium, chlore et réserve alcaline), urée… recherche de protéine et de sang dans les urines parce que le diabète altère la fonction rénale.
  • Une microalbuminurie qui permet d’évaluer le risque de l’atteinte vasculaire par le diabète.

D’autres examens peuvent être demandés comme une glycémie post prandiale (1½ à 2 heures après un repas) ainsi que la recherche de sucre dans les urines de 24 heures (glycosurie) ou encore une épreuve d’hyperglycémie provoquée qui consiste à doser la glycémie à jeun, puis ensuite toutes les demi-heures après un repas.

Luc Bodin