Les traitements naturels peuvent avoir une grande importance dans le traitement du diabète. Malheureusement, ils sont généralement sous-utilisés.

Fotolia_74798460_Subscription_XXL

Ils consisteront d’abord par une reprise d’une activité physique et par une perte de poids de 4 à 5 kilogrammes… ce qui fait souvent la différence au début de la maladie. Un autre élément important serait le sommeil. Une étude a établi que la baisse de la qualité du sommeil accroîtrait le risque de diabète 2.

Ensuite de nombreux remèdes naturels ont des actions plus ou moins directes contre le diabète :

  • Les oligoéléments :

o   chrome qui ouvre les récepteurs cellulaires à l’action de l’insuline. Il régule les fluctuations du taux de sucre.

o   manganèse qui est impliqué dans le métabolisme des glucides en modulant l’action de l’insuline.

o   zinc qui agit sur la synthèse et le transport de l’insuline. Il améliore également la sensibilité des cellules à l’insuline. C’est de plus un excellent antioxydant.

o   Complexe : zinc-nickel-cobalt qui stimule le pancréas et régularise le métabolisme du sucre.

  • Les plantes :
    • Myrtilles feuilles : 1 gr dans 100 ml d’eau bouillante, ou en jus extraits de myrtilles, agit sur le diabète et l’insulinorésistance. Les infusions semblent efficaces pour normaliser les taux de glycémie élevée au début de leur apparition, mais aussi elles préviendraient les complications cardiovasculaires et ophtalmiques.

o   Fenugrec fait baisser la glycémie mais sans changer les taux d’insuline.

o   Camomille en infusions a un effet protecteur contre le diabète et en préviendrait les complications.

o   Ail aurait une action sur le diabète (baisse de la glycémie) en plus de ses effets sur la tension artérielle et les graisses…

o   Isoflavone de soja améliore le contrôle de la glycémie.

o   Cannelle est une épice qui permet de limiter les excès de glycémie et fait baisser la HbA1C.

o   Ginseng (racines) permet de faire baisser la glycémie notamment après les repas.

o   Thé vert riche en catéchines améliore la sensibilité à l’insuline et diminue le risque de diabète.

environnement_plate_2

  • Les nutriments :

o   Le magnésium et les vitamines B ont un effet hypoglycémiant. Ces deux nutriments interviennent sur le cycle de Krebs où est utilisé le glucose.

o   La vitamine B8 (biotine) joue un rôle important dans le métabolisme des glucides et présente un effet hypoglycémiant connu.

o   Les vitamines B et C permettront de plus la restauration des nerfs atteints de neuropathies.

o   La vitamine D permettrait de diminuer, voire peut-être d’éliminer, le risque de survenue d’un diabète de type 1 (insulino-dépendant).

  • Les antioxydants (surtout : acide alpha-lipoïque, lycopène et vitamine E)  ont un effet bénéfique sur la sécrétion de l’insuline mais surtout ils assurent une protection contre les complications du diabète notamment les neuropathies.
  • L’huile d’onagre assure une certaine amélioration sur les artères et les nerfs. Et l’huile de poisson (riche en oméga 3) est un excellent antioxydant, mais aussi améliore la fluidité du sang.
  • Les probiotiques en agissant sur le système immunitaire, permettraient de protéger contre la survenue de diabète de type 1.
  • Une bonne oxygénation avec le germanium, le Bol d’air Jacquier, le DHA2, limiterait la survenue des complications.

Fotolia_78340554_Subscription_XXL

  • La méthode Atkins consiste à réduire la quantité des glucides à 40 grammes par jour dans l’alimentation. Selon cette méthode, le diabète serait une conséquence de l’alimentation moderne riche en glucides transformés qui induit des intolérances aux sucres.
  • Le rire a démontré selon une étude qu’il était un bon appoint au traitement diabétique. 
  • La micro-immunothérapie est indiquée en cas de cause auto-immune ou infectieuse du diabète. 
  • L’équilibre acido-basique est utile en cas d’acidose retrouvée plusieurs jours de suite dans les urines. 
  • L’EFT peut apporter aussi des améliorations de la glycémie ou des complications du diabète.

Luc Bodin