La chaleur et le piétinement sont les principaux responsables des sensations de jambes lourdes, sensations fréquentes chez les femmes, mais aussi chez les hommes avançant en âge.

Les jambes lourdes sont souvent le premier signe d’une maladie veineuse. C’est dire qu’il convient d’y prêter attention, d’abord pour soulager la personne, mais aussi pour éviter ou limiter le risque de survenue ultérieur de varices. Des veines peuvent commencer à se dilater et à apparaître sous la peau, notamment en fin de journée.            
Cela peut s’accompagner de gonflement des chevilles, de picotement, de chaleur, de crampes, d’impatiences dans les jambes et les mollets.

homme avec medic 

Les causes en sont l’âge, l’hérédité, les variations hormonales, la pilule contraceptive les traitements hormonaux, la grossesse, le surpoids, la sédentarité, le port de charge, le tabagisme, l’alcoolisme, les vêtements qui compriment au niveau de l’aine ou des genoux, la chaleur et la constipation…

Un bilan veineux chez un phlébologue est toujours souhaitable. Mais des petites mesures pourront déjà améliorer la situation, comme la suppression de l’alcool et du tabac, une marche quotidienne d’une trentaine de minutes, le port de vêtements et de chaussures confortables et aérés, mais aussi d’éviter le piétinement, de croiser les jambes, de s’approcher de sources de chaleur (bains, soleil, radiateur, appareils électriques, saunas, hammam, UV, etc.) et enfin la lutte contre la constipation.

Le soir, il faut penser à allonger les jambes, voire les mettre pendant quelques minutes en position verticale, penser aussi à surélever le pied du lit, à se masser les jambes depuis les pieds vers l’aine et à passer une douche ou un gel frais sur les jambes.

Le traitement proprement dit consistera en la prise de phlébotoniques, ces remèdes qui ont été supprimés du remboursement il y a quelques années… Daflon, Cyclo 3 Fort, Diosmine, Endotelon, Veinamitol… sont parmi les remèdes vendus en pharmacie et qui donnent les meilleurs résultats. À chacun de trouver le remède qui lui réussit.

Les plantes intéressantes sont l’hamamelis, le marron d’Inde, le fragon, la vigne rouge, le cyprès, le gingkobiloba, le melilot… De nombreuses spécialités proposent actuellement de remèdes contenant ces plantes. Les huiles essentielles de cyprès ou de lavandin sont souvent appréciées : 2 gouttes deux fois par jour en massage sur les jambes.

En homéopathie, le Climaxol ou l’Hamamelis composé (20 gouttes avant les 3 repas) et la formule de l’Abbé Chaupitre n°15 (5 gouttes avant les trois repas) sont des valeurs sûres.

De nombreux gels sont aussi proposés comme la crème RAP qui est un classique, mais aussi le Phlébogel, l’Escinogel, le Cyclo 3 crème… permettent de soulager les jambes lourdes.

Le port de chaussettes, bas ou collant de contention ne sera réservé qu’à des situations particulières et passagères. Car ils sont surtout indiqués dans les cas plus avancés comme lors de varices constituées ou d’ulcères de jambes tout comme à la suite de sclérothérapies et d’interventions chirurgicales.

Certains nutriments, notamment le magnésium pour calmer les crampes, les oméga 3 pour prévenir les phlébites et le silicium pour tonifier les parois veineuses déficientes sont particulièrement indiqués. On peut y ajouter le zinc, la vitamine C, la cystéine et le cobalt.

 

Luc Bodin