Bien que cette maladie demeure longtemps silencieuse, ses complications sont souvent graves, voire mortelles. L’HTA est un des principaux facteurs de risques des maladies cardiovasculaires :
 Fotolia_78771259_Subscription_XL
  • Hypertrophie ventriculaire gauche liée aux efforts supplémentaires que le cœur doit déployer pour envoyer le sang d’une personne hypertendue. Elle est diagnostiquée à l’électrocardiogramme ou à l’échographie cardiaque.
  • Angine de poitrine (angor) et infarctus du myocarde. 
  • Accident vasculaire cérébral : accident ischémique transitoire, hématome intracérébral, hémorragie, ischémie, ramollissement cérébral, œdème...
  • Hémorragies diverses : oculaire, labyrinthique (oreille), rupture d’anévrisme…
  • Insuffisance rénale.
  • Œdème  aigu du poumon
  • Artérite (rétrécissement artériel).
  • Problème ophtalmique comme la rétinopathie hypertensive, la DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge).
  • Trouble sexuel : impuissance, 
Pour prévenir toutes ces complications potentiellement graves, il est indispensable d’effectuer un contrôle rigoureux des chiffres tensionnels. Pour cela, les personnes atteintes d’HTA doivent impérativement suivre un traitement antihypertenseur constitué d’un ou plusieurs remèdes à prendre tous les jours
Luc Bodin