Il est reconnu qu’un choc émotionnel était souvent retrouvé comme facteur déclenchant du zona et par là aussi de la douleur post-zostérienne. Il est donc important d’en prendre conscience. Car la solution de ce conflit aidera considérablement à la guérison de la personne…

Ce qui ne remplace en aucune manière les traitements précédemment décrits. La solution du conflit sera un élément qui mènera à la guérison et au soulagement des DPZ.

femme mal tete

En cas de zona, il est souvent rencontré un conflit de séparation… avec une personne ou une condition qui était particulièrement affectionnée par la personne : deuil, séparation, déménagement, licenciement, retraite… Cela s’accompagne souvent d’un sentiment de salissure à la suite d’un événement, d’une remarque, d’une situation qui a placé la personne dans une émotion chargée de honte ou de gêne profonde…

Le point important à se rappeler en cas de zona, c’est que les traitements et la prévention des séquelles sont d’autant plus efficaces qu’ils sont commencés dès le début de la maladie.


Luc Bodin