L’algodystrophie est une maladie capricieuse. Il s’agit d’un syndrome douloureux localisé  qui s’accompagne d’un gonflement et d’une inflammation (rougeur, chaleur, sudation) entraînant une impotence fonctionnelle du membre atteint.

Elle est liée à une ostéoporose et une déminéralisation circonscrite d’un os, vues sur les radiographies ou plus précocement sur la scintigraphie osseuse.
L’algodystrophie est souvent déclenchée, sans que l’on en sache la raison, par un traumatisme (même minime) ou une fracture.
L’évolution se fait vers la guérison sans séquelle au bout de 6 à 12 mois dans 3 cas sur 4. Pour les autres, la maladie peut durer jusqu’à 2 ans en laissant des séquelles de type raideur, douleur, diminution de la force musculaire…

Fotolia_73737244_Subscription_XXL

Le traitement de l’algodystrophie est difficile. La mésothérapie améliore souvent les douleurs et l’inflammation. Autrement les antidouleurs, les corticoïdes, les biphosphonates, les bêta-bloquants, les vasodilatateurs, la thermothérapie, les massages et la mobilisation douce, l’ergothérapie, l’électrothérapie et autres… sont proposés avec plus ou moins de succès. La calcitonine n’a plus d’AMM concernant cette indication, ce qui est dommage, car, à mon sens, elle donnait de bons résultats.

Parmi les traitements naturels, le Silicium organique G5 est sans aucun doute le traitement de référence : 1 cuillère à soupe trois fois par jour et en applications locales 2 à 3 fois par jour.

En alternant avec le silicium, il est souvent intéressant de faire des cataplasmes d’argile verte (une fois par jour par exemple) sur l’algodystrophie.

Ensuite il faut reminéraliser avec du Rexorubia : 1 cuillère à café avant les repas. Les sels de Schüssler sont également très intéressants dans cette indication (prendre les douze sels ensemble).

Enfin une préparation homéopathique interviendra sur la minéralisation  :

  • calcareacarbonica
  • calcareaphosphorica
  • calacerafluorica
  • silicea                          aâ D8
  • hamamelis
  •  bryonia

à raison de 50 gouttes avant les trois repas, en association avec du Climaxol 20 gouttes avant les trois repas (dans le même verre) qui lui, agira sur la circulation.

 L’acupuncture et l’auriculothérapie apportent également une aide non négligeable en cas d’algodystrophie.

Luc Bodin