.

Autrefois, il était souvent conseillé par les professeurs, de lire ses leçons avant de se coucher pour les savoir le lendemain matin.

Une équipe française du CNRS vient d’en expliquer le mécanisme : pendant la phase lente du sommeil, le cortex rejoue la scène vécue dans la journée pour la consolider dans la mémoire.

Fotolia_49371695_Subscription_XL

Il reproduit l’activité neuronale qui a eu lieu au moment de l’apprentissage. Ils ont également remarqué que l’hippocampe, zone de la mémoire à court terme et le néocortex, zone de la mémoire à long terme échangent des informations pendant le sommeil.

Dr Luc Bodin