Une fois l’hypercholestérolémie découverte, il convient d’en rechercher la cause éventuelle et de commencer un régime hypocholestérolémiant avant toute mise en place de traitement.

     Le cholestérol est fabriqué à 70% par le foie, le reste est apporté par l’alimentation où il se trouve surtout dans les produits d’origine animale. Ainsi l’alimentation n’entre qu’à 30% dans le taux du cholestérol, c’est pourquoi quelquefois, le régime seul ne suffit pas à faire baisser suffisamment le taux et qu’il faut lui adjoindre un traitement.


Le bilan sanguin
du cholestérol consiste :
    Le cholestérol n’est pas soluble dans le sang. C’est pourquoi il a besoin d’un transporteur pour le faire circuler dans l’organisme. Ce sont les lipoprotéines qui se chargent de cette besogne. Mais c’est ici que les choses se compliquent prce qu’il en existe deux sortes :

–    le HDL (higth density lipoprotein) qui représente le bon cholestérol, celui qu’il faut faire monter dans ses résultats de prise de sang (supérieur à 0,40 ou 0,50 gr/l). C’est lui qui est chargé de transporter l’excès de cholestérol vers le foie afin d’être éliminé.

–    Le LDL (low density lipoprotein) qui représente le mauvais cholestérol qu’il faut faire baisser (inférieur à 1,60 gr/l). C’est lui qui se dépose sur les parois artérielles et constitue les plaques d’athérome qui vont boucher progressivement les artères.

Le cholestérol total dans le sang (cholestérolémie) représente la somme du bon et du mauvais cholestérol. Il doit demeurer en dessous de la barre des 2,00  gr/l.

      L’excès de cholestérol (hypercholestérolémie) est nuisible pour nos artères. Il est responsable d’artérites des membres inférieurs, d’accidents vasculaires cérébraux, d’angines de poitrine, d’hypertensions artérielles et d’infarctus du myocarde. Mais il est important de rappeler que le cholestérol est aussi une graisse naturelle indispensable. Il permet la fabrication de la vitamine D, de la bile et aussi de nombreuses hormones (dont principalement les hormones sexuelles) de l’organisme. Il entre également dans la composition de toutes les membranes de nos cellules. Ainsi, si trop de cholestérol est délétère, pas assez est également très préjudiciable pour l’organisme.


Les causes des excès de cholestérol sont multiples :

–    Hérédité familiale.… qui relèveront surtout d’un traitement conventionnel par Statine.
–    Excès alimentaire… qui nécessitera la mise en place d’un régime hypocholestérolémiant.
–    Maladies rénales, maladies thyroïdiennes et diabète. Le traitement de l’hypercholestérolémie dépendra du traitement de la maladie causale.
–    Médicaments comme pilule (contraceptifs oraux), certains diurétiques, les corticoïdes, certains traitements contre l’acné ou le psoriasis.… Le traitement cosistera à arrêter le traitement responsable de l’hypercholestérolémie.

Mais la plupart du temps aucune cause n’est retrouvée, on parle d’hypercholestérolémie idiopathique. dans ces cas, il faudra commencer par suivre un régime hypocholestérolémiant.


Le régime hypocholestérolémiant
consiste en la suppression (ou la nette diminution) :
* des œufs (surtout le jaune+++),
* du beurre,
* des charcuteries,
* des abats,
* des laitages entiers,
* des crustacés,
* des viennoiseries,
* des pâtisseries,

* des alcools…

man eating burger and french fries

    Il faudra préférer les poissons gras de haute mer (moins pollués), les huiles et les margarines (tournesol, olive, noix) qui apporteront des graisses polyinsaturées oméga 3 et 6. Par ailleurs, les cuissons grillées, au four ou mieux encore à la vapeur sont particulièrement conseillées. 

    Enfin, le sport, la perte de poids et une bonne consommation quotidienne en eau sont très favorables à la baisse du cholestérol.

Dr Luc Bodin