Un déficit de vitamine D fait maintenant partie de la liste des facteurs de risque cardiovasculaire avec le cholestérol, l’hypertension artérielle (HTA), les excès de triglycérides, le tabagisme, la sédentarité... 
Fotolia_73625665_Subscription_XXL
Cette information est importante, car actuellement 30 à 50% de la population générale présente un tel déficit. 

 L’explication en est simple : les taux bas de 25-hydroxy-vitamine D activent le système rénine-angiotensine ce qui favorise l’HTA et l’hypertrophie ventriculaire. Ce même déficit  en vitamine D active l’hormone parathyroïde et donc stimule la résistance à l’insuline ce qui favorise aussi le diabète, l’HTA et les maladies cardiovasculaires (notamment les problèmes coronariens comme l'angine de poitrine, l'infarctus).
Une simple prise de sang permet de connaître son statut en vitamine D. Et la supplémentation en vitamine D est simple, efficace et peu onéreuse…

Dr Luc Bodin