.

La diminution de taille chez les personnes âgées est due à des tassements osseux surtout vertébraux liés à l’ostéoporose. Ce signe doit alerter et inciter à prendre urgemment un traitement anti-ostéoporotique. Car les fractures sont fréquentes en cas d’ostéoporose et près de 44% sont vertébrales. Elles ont souvent des conséquences importantes sur la vie des personnes touchées.

Au niveau des vertèbres dorsales, elles sont responsables de cyphose (dos voûté) et de douleurs importantes.

Fotolia_77895837_Subscription_XXL

Le traitement habituel consiste en un repos au lit, des antalgiques (quelquefois même des opiacés), un corset et des séances de kinésithérapie.

La vertébroplastie a été mise au point ces dernières années, pour améliorer la situation de ces personnes. Elle consiste à injecter un ciment dans la ou les vertèbres fragilisées. Cette cémentoplastie effectuée par les radiologues a de très bons résultats sur la douleur et la vertèbre qu’elle consolide, ce qui évite la perte de taille et la cyphose.

Cependant, l’inconvénient est que quelquefois il y a des fuites de ciment, raisons pour lesquelles a été mise au point une nouvelle technique appelée cyphoplastie. Elle consiste à introduire un ballonnet gonflable dans la vertèbre fracturée, sous anesthésie générale. Ce ballonnet est ensuite remplacé par un ciment. L’inconvénient est que cette technique, en plus de nécessiter une anesthésie générale, coûte dix fois plus cher que la vertébroplastie.  La HAS (Haute Autorité de la Santé) va prochainement statuer sur l’intérêt de cette nouvelle technique.

Dr Luc Bodin