À côté des traitements conventionnels, qui sont essentiels contre l’arthrose, d’autres remèdes ont montré une efficacité incontestable dans le traitement de fond. Ils seront choisis selon les goûts et les aspirations de la personne :

 L’acupuncture et l’auriculothérapie agissent sur la douleur et sur l’arthrose. Ils ont maintes fois prouvé leur efficacité. Ils permettent également de retrouver une bonne souplesse articulaire et de relancer les forces d’auto-réparation de l’organisme. La technique des moxas (points chauds) permet souvent de débloquer les articulations gelées.
 
 La mésothérapie opère avec des injections sous-cutanées par micro-piqûres de médicaments classiques (souvent une association d’AINS, décontracturant et Procaïne). L’intérêt est qu’avec de très faibles doses (1 ml) de ce mélange, il est possible d’obtenir des résultats importants et rapides. Il est possible également d’utiliser des produits homéopathiques injectables (comme le mélange Articulation 4CH, Os total 4CH, Cartilage 4CH, Moelle osseuse 4CH) mélangés avec de la procaïne. L’effet est un peu plus long, mais traite le fond de la maladie arthrosique. Cette méthode est souvent indiquée pour soigner les articulations superficielles comme un genou, un doigt ou une épaule.
 
 Les Plantes ont également de nombreuses indications en rhumatologie. L’harpagophytum et le cassis sont utiles dans le traitement de la crise douloureuse. Les plantes contenant des phytohormones ont également un intérêt. Mais il y a aussi d’autres plantes qui ont également une action anti-inflammatoire, comme la Reine des prés, le peuplier (bourgeons), l’ortie (infusions), le saule blanc, la vergerette du Canada (infusions) ou le pin des montagnes (bourgeons). Il y en a d’autres encore qui sont importantes pour la reminéralisation des os comme la prêle, l’ortie ou le fucus vesiculosus.
 

Fotolia_77149928_Subscription_XXL


Les huiles essentielles
sont des remèdes qui produisent toujours d’importantes réactions dans le corps. Ils agissent sur les articulations enflammées. Nous retiendrons surtout la gaulthérie (en massage), le lavandin, le basilic exotique et l’eucalyptus citriodora qui peuvent être utilisés à raison de 2 gouttes pures, ou au contraire diluées dans un peu d’huile d’olive par exemple. Elles seront appliquées directement sur l’articulation douloureuse. Une préparation remarquable par ces effets récurrents est :

    * Préparation :
        HE Gaultherie   3ml
        HE Laurier noble   3ml
        HE Sauge   2ml
        HE Gaiac   2ml
        HE Cèdre de l’Atlas   2ml
        HE Lavandin   2ml
        HE Picea mariana   2ml
        HV Calophylle 20ml
        EL Millepertuis 30ml
        Gel neutre qsp       100ml
            2 à 3 applications locales par jour pendant 10 à 15 jours.
 
L’homéopathie a également des remèdes capables d’agir sur la douleur et aussi sur le terrain arthrosique. Les traitements les plus souvent utilisés sont :
        – Rhus tox. 4CH : pour les douleurs améliorées par un dérouillage.
        – Bryonia 4CH : pour les douleurs améliorées par le repos absolu.
        – Arnica 4CH : pour les traumatismes, les hématomes, les coups.
        – Ruta grav. 4CH : pour les articulations douloureuses, es entorses.
            Posologie : 3 granules avant les trois repas.
                                 Espacer les prises dès amélioration.

* Une préparation généraliste rend aussi bien des services sur les articulations arthrosiques et douloureuses :
        Rhus toxicodendron
        Bryonia
        Silicea
        Ribes nigrum
        Hypericum
        Arnica montana                aâ D8
        Cuprum metallicum         20 gouttes avant les trois repas
        Magnesia phos
        Dulcamara
        Ruta graveolens
        Berberis
 
 * On pourra l’associer à une préparation de l’organothérapie qui agira sur les composants articulaires :
        Cartilage
        Os total                     aâ 4CH
        Synoviale                1 suppositoire trois fois par semaine
        Articulation             ou 3 granules deux fois par jour.
        Ligament

  La micro-immunothérapie est aussi très efficace dans les arthroses en poussée aiguë et les arthroses invalidantes ou généralisées. Elle agit en stimulant le système immunitaire et en bloquant l’effet déstructurant de l’IL1. La formule ARTH est très intéressante.

 
    Les appareils laser (à condition qu’ils soient pénétrants) sont remarquables sur les articulations superficielles notamment sur les genoux et les mains. Certains appareils à champ magnétique pulsé ainsi que des appareils utilisant les courants électriques (souvent galvaniques) ont aussi des résultats intéressants selon les cas. Enfin, des appareils améliorant l’oxygénation comme le bol d’air Jacquier contribueront aussi à renforcer les cartilages et à lutter contre l’inflammation de l’articulation.
 
    La magnétothérapie également apportera un mieux. Elle consiste à utiliser les aimants, les bracelets, les ceintures de métal qui soulage les personnes malades. Une équipe britannique de Tim Harlow a démontré une efficacité probable des bracelets métalliques sur les douleurs rhumatologiques. (British medical journal vol.329, 18-25 décembre 2004, pp1450-1454)
 
    La médecine énergétique éliminera les énergies « perverses » comme disent les médecins chinois, rééquilibrera la circulation énergétique et re-polarisera l’articulation douloureuse. De même, la réflexologie (massage de points réflexes) est également une solution intéressante.
 
    Les cures thermales qui concourront également à retrouver une bonne santé articulaire. Il faut compter trois séjours de trois semaines dans une station spécialisée en rhumatologie pour obtenir un effet complet.
 
    
Enfin quelques autres produits intéressants
:

Ils présentent tous un intérêt, chacun à son niveau. Ils ne sont pas forcément tous à utiliser et encore moins tous ensemble. Ils pourront, par contre, être pris successivement par cures d’un mois par exemple.
 
* Les huiles de foie de requin et de chimère sont d’excellents immunostimulants et anti-inflammatoires. IElles aideront efficacement la régénérescence articulaire.
 
* Le curcuma active le système immunitaire, et bloque la synthèse de l’IL1 et du TNFalpha qui sont des substances inflammatoires à l’origine de l’arthrose. Il est également antioxydant, détoxiquant et enfin il lutte contre la déminéralisation osseuse.


* La S Adénosyl-Méthionine (SAMe) est une substance naturellement présente dans l’organisme et qui intervient dans la fabrication du tissu conjonctif. Elle a une forte action anti-inflammatoire. Elle protège le cartilage et limite ainsi sa dégradation. Elle active aussi la détoxification de l’organisme par le foie. Enfin, la SAMe est un antioxydant naturel en renforçant l’action du glutathion.

* La chlorella et la spiruline, ces deux algues présente un double intérêt dans l’arthrose : ce sont des détoxiquant remarquables. Et ils sont constitués d’un nombre impressionnant de vitamines, minéraux et oligoéléments qui interviendront sur la minéralisation osseuse et la structure du cartilage. Le lithothame, une autre algue et intéressante pour son apport en calcium directement assimilable par l’organisme et son effet anti-acide utile pour lutter contre les poussées inflammatoires rhumatismales.
 
* Le magnésium et la vitamine C qui sont souvent déficitaires dans l’organisme sont très importants pour fabriquer notre énergie et pour actionner de très nombreuses réactions chimiques. Simplement il est préférable de ne pas consommer au même moment du calcium et du magnésium qui peuvent être antagonistes, selon les doses.
 
* Enfin, je citerai le sérum de Quinton (sérum marin), la gelée royale et le Green Magna* qui fournissent de très nombreux nutriments, antioxydants, minéraux, vitamines à des doses et sous des formes physiologiques, c’est à dire facilement assimilables par le corps.


Dr Luc Bodin