Une périarthrite de l’épaule, ou périarthrite scapulo-humérale (PSH) est une inflammation des muscles entourant l’épaule. Les muscles les plus souvent atteints sont les antérieurs, ceux qui permettent de lever le bras sur le devant. Mis à part les cas de traumatisme direct sur l’épaule, la cause vient généralement de mouvements répétitifs effectués avec le bras. Mais, on retrouve également sous-jacente, une chaîne musculaire provenant du cou… celle-ci pouvant provenir d’encore plus loin : cou, dents, pieds, séquelles traumatiques, malformation…

Le traitement nécessitera des périodes de repos pour le bras, de préférence coucher, entrecoupées de périodes d’activité douce ne nécessitant pas d’effort intempestifs pour l’épaule… La chaleur peut aussi améliorer la situation. Certaines PSH présentent des douleurs nocturnes, c’est à dire des douleurs de repos… En général, c’est la conséquence des activités effectuées pendant la ou les journées précédentes… La seule solution sont les antalgiques et le sommeil…

equipe médical


Le traitement commencera par une ostéopathie plutôt douce comme la méthode Mézières, le Bowen ou la myothérapie… qui s’intéressera aux contractions musculaires. Le traitement consistera en magnésium et vitamines B pour commencer et  plantes comme le Ribes nigrum et le Tilia tomentosa Bourgeons Macéra glycériné 1D : 50 gouttes de chaque avant les 3 repas. Des décontracturants comme Myolastan ou Coltramyl seront pris éventuellement au coucher. Des pommades chauffantes comme Aroma baume ou Percutalgine gel seront appliquées sur l’épaule. L’acupuncture et l’auriculothérapie sont deux méthodes très efficaces sur cette pathologie.

 
Enfin, il faudra se pencher sur sa symbolique. Le bras que l’on ne peut plus lever, peut signifier que vous en avez assez de donner, de tendre aux autres sans rien recevoir en retour… Cela peut être aussi un sentiment de dévalorisation par rapport à votre vie familiale ou à votre vie sociale (selon le côté).


Dr Luc Bodin