Il est possible de distinguer différents types d’arthrose :

  • Arthrose des mâchoires (temporo-maxillaire) : elle est souvent la conséquence d’un mauvais articulé dentaire (problème de dents) ou de souffrance des cervicales.

  • Arthrose cervicale : elle touche la moitié des personnes à partir de l’âge de 40 ans. Elle est souvent secondaire à des chocs ou des traumatismes (coup du lapin). Elle se manifeste par des douleurs et des contractures. Elle peut dégénérer en névralgies irradiant dans la tête ou le bras.

  • Arthrose dorsale : elle est souvent consécutive à une ostéoporose, à des traumatismes ou à un dos voûté ou encore scoliotique. Les douleurs peuvent être intenses et rebelles.

  • Arthrose lombaire : elle est fréquente pour ne pas dire généralisée à toute la population. Elle est responsable de douleur et de raideur persistantes. Elle peut dégénérer quelquefois en névralgie ou en sciatique.

  • Arthrose de l’épaule : elle est de plus en plus fréquente. Elle est secondaire à des traumatismes ou un usage intensif de l’articulation. Très invalidante, des prothèses d’épaule sont maintenant mises au point.

    adn1

  • Arthrose du poignet : elle est beaucoup plus rare. Elle se manifeste par des poussées congestives et une impotence fonctionnelle progressive.

  • Arthrose de la main : souvent familiale, les femmes en sont les premières victimes. La base du pouce est souvent atteinte (rhizarthrose) en premier. Elle évolue par poussées atteignant les autres doigts et entraînant des déformations.

  • Arthrose de la hanche : elle est invalidante. Elle limite les mouvements et induit une claudication douloureuse à la marche. L’évolution peut conduire à la pose d’une prothèse.

  • Arthrose du genou : elle provoque une douleur permanente, majorée par le mouvement. Le genou est enflé et douloureux. De plus en plus de prothèses sont proposées dans les cas avancés.

    Dr Luc Bodin