La médecine conventionnelle a toujours refusé de voir un lien entre l’acné et l’alimentation. Pour les médecines naturelles, l’acné représente une porte de sortie d’un excès de toxines présent dans l’organisme. Or celui-ci est lié en grande partie à l’alimentation, mais aussi au stress, aux facteurs hormonaux, à la pollution, etc.

Aujourd’hui, une observation a fait état que les tribus primitives qui ont une alimentation pauvre en hydrate de carbone (glucides – sucres), n’ont aucun bouton.  La raison évoquée est que ce régime fait baisser le taux d’insuline et augmente les rétinoïdes (dérivés naturels de la vitamine A) dont le déficit est souvent incriminé dans l’apparition de l’acné.

Fotolia_71024237_Subscription_XXLDe plus, une autre étude montre que le lait favoriserait l’acné…

Encore un autre constat, les personnes acnéiques consomment moins de fruits et légumes que les non acnéiques. (Impact médecine 264-08/01/09) .

Personnellement, j’ai toujours pu constater une nette amélioration de l’acné chez les personnes qui suivaient une alimentation pauvre en sucreries (et sodas), en graisses cuites et en laitages… ce qui correspond parfaitement aux résultats de ces différentes études.

Dr Luc Bodin