Le ronflement intéresserait plus d’un couple sur deux en France.

Ils ont plusieurs origines ou facteurs aggravants possibles :
– Les repas lourds ou arrosés le soir.
– Le tabagisme.
– Le surpoids.
– Les problèmes ORL de type allergie ou infection qui obstruent les narines.

man eating burger and french fries 

Le traitement du ronflement passera donc en première intention, par la solution de ces problèmes: arrêt du tabac, perte de poids, reprise de l’exercice physique, alimentation légère le soir, traitement des rhinites et des allergies…

Par ailleurs, quelques petits conseils apportent souvent des aides importantes:
– l’usage d’un oreiller supplémentaire, qui surélève la tête, peut améliorer le ronflement… ainsi que le fait de dormir sur le côté.

– l’humidification de l’air de la chambre.

en homéopathie : Opium 5CH : 3 granules le soir.
en phytothérapie : Rosmarinus officinalis TM: 50 gouttes au coucher dans un verre d’eau.
Balsomorrhinol qui sont des gouttes huileuses à mettre dans le nez et qui amélioreront le passage de l’air.

Enfin, une gamme complète de produits « anti-ronflement » est à la disposition du grand public:
– Des languettes et des sprays constitués de produits simples (menthe poivrée, vitamine E, Xathane) permettent de lubrifier les cloisons nasales pour la nuit.
– Des bandelettes nasales permettent aussi d’écarter les narines, améliorant ainsi le passage de l’air.
(en vente chez Pharm’up : 385 rue Lavoisier, 38.330 Montbonnot St-Martin Tél. : 04 76 08 61 45 www.pharmup.fr)


Mais tout ronflement persistant doit nécessiter la consultation d’un médecin ORL afin d’en déterminer l’origine exacte comme une luette trop grosse, des amygdales ou végétations enflammées ou volumineuses, un problème de voile du palais, une malposition de la mâchoire, etc. dont quelquefois une intervention chirurgicale solutionnera le problème. De plus, il faut aussi penser systématiquement à rechercher des apnées du sommeil en présence de ronflements.

Dr Luc Bodin
Juillet 2009