Un traitement de fond est toujours impératif à suivre afin de prévenir la survenue de crises de migraine. Une cause de mal de tête, souvent prise à tort pour une migraine, est un problème de vue... surtout lors de travail prolongé sur ordinateur. Ainsi, une des premières choses à faire en cas de maux de tête est de faire vérifier sa vue.

 Plusieurs remèdes conventionnels sont disponibles et sont souvent d'une grande efficacité, quoique variable selon les personnes  : 
• Des médicaments anti-hypertenseurs (bêta-bloquants) ont démontré leur efficacité  sur la migraine comme la propanolol, ou le metoprolol.
• Des antidépresseurscomme l’amitriptyline,
• Des antiépileptiques à doses faibles comme le topiramate, 
• Les antisérotoninergiques comme le flunarazine ou l‘indoramine, 
• Les dérivés de l’ergot de seigle (dihydroergotamine) sont efficaces, mais présentent de rares risques de vomissements ou de gangrène.
• Les anti-CGRP (Calcitonin Gene Related Peptide) est une nouvelle classe de médicaments qui est en cours d’évaluation (voir article dans « Bonnes idées »), tout comme le topiramate. 
Fotolia_79345188_Subscription_XXL
Alors que la médecine moderne agit efficacement sur les douleurs, les médecines complémentaires s’attaqueront en traitement de fond, c’est-à-dire aux causes premières de la migraine :1.Le traitement du stress, de l’insomnie et/ou de la dépression est pratiquement toujours nécessaire, car l’anxiété, la dévalorisation, la culpabilité, les conflits non digérés ou en cours sont pratiquement systématiques chez les migraineux. Le traitement fera appel à l’acupuncture, la psychothérapie, la PNL, les plantes (passiflore, aubépine, ballote, mélisse), l’homéopathie, les fleurs de Bach, la sophrologie, l’art-thérapie, l’EFT, le TAT… ainsi que la gestion du stress, les loisirs, la joie et le plaisir…
2.Le traitement des problèmes cervicaux. Car très souvent en cas de migraine, on retrouve des tensions des muscles cervicaux hauts, juste sous l’occipital. Il sera important de les détendre en recherchant leurs causes : traumatisme direct ou secondaire à une chaîne musculaire qui peut partir de l’articulé dentaire (SADAM) ou des pieds (entorses ou fractures mal soignées). Des soins ostéopathiques décontracturants seront indiqués : micro-kinésithérapie, méthode Mézière, Myothérapie du Dr Polack, Bowen… Ce traitement à lui seul apportera un grand soulagement. 3.Le traitement des problèmes digestifs. Lors d’une migraine, les troubles de la vésicule biliaire sont très fréquents. C’est elle qui est responsable des nausées et des vomissements, mais aussi des intolérances au chocolat, à l’alcool et aux graisses. Le traitement passera par une alimentation légère, dépourvue de graisses cuites, de sauces, d’alcool, de pâtisseries pauvres en laitages et en sucreries. Il faudra aussi impérativement supprimer l’aspartame (sucre de régime) et le glutamate (souvent utilisé pour relever le goût des aliments). Des traitements draineurs pour le foie seront indiqués en complément : fumeterre, boldo, pissenlit, artichaut, reine des prés...
4.Les dérèglements hormonaux. Les migraines au moment des règles sont des signes de l’existence de dérèglements hormonaux. Il sera possible de les rééquilibrer avec des traitements hormonaux ou la prise d’une pilule pour celles qui le désirent. La prise d’oestrogène (oestradiol en gel ou patch) à commencer deux jours avant la date présumée des règles et pendant sept jours peut aussi éviter la crise migraineuse. Des traitements homéopathiques permettent également de rééquilibrer les hormones et les cycles.
5.Les mycoses, et surtout les candidoses (infection à candida albicans) sont largement suspectées comme causes de migraines. Notre mode de vie (stress, métaux lourds, médicaments…) et notre alimentation (sucreries +++) seraient les principaux responsables de ces infections. Le candida albicans secrète à lui seul, 35 toxines différentes dont la candidine, une substance neurotoxique pouvant engendrer dépression et migraine… Il va aussi transformer le sucre en alcool ce qui va retentir sur la digestion, l’humeur et la mémoire. En cas de migraine, il faudra rechercher une mycose (prélèvements : oral, fécal, vaginal) mais des résultats négatifs ne peuvent pas exclure formellement le diagnostic… Le traitement pourra faire appel aux antimycosiques habituels (type Amphotericine B ou Fluconazole) ou à l’EPP (extraits de pépin de pamplemousse), aux HE Origanum ou Tea tree, aux probiotiques, à l’homéopathie Penicillinum 15CH et Candida Albicans 9CH, à la chlorophylle, au bicarbonate de soude, à la propolis… et bien sûr à la suppression  des sucreries et de l’alcool.

6.Le traitement de l’hyperacidité. Un excès d’acidité peut également être responsable de migraine (il favorise aussi les mycoses). Il sera repéré sur la mesure du pH des premières urines du matin, effectuée plusieurs jours de suite. Une bonne hydratation, une bonne oxygénation, l’exercice physique avec une alimentation surtout alcaline rééquilibreront le pH. On pourra s’aider de Lithothamne qui est une algue riche en minéraux et ayant un pH très alcalin.

7.Le traitement d'infection chronique.  L’existence d’une infection chronique ou/et réactivée plus ou moins masquée pourrait aussi être responsable de migraine. Il est connu que beaucoup de maladies infectieuses peuvent provoquer des maux de tête comme les suites de méningites ou de maladie de Lyme. Il a été suspecté des bactéries comme l’Helicobacter pylori. Des prises de sang permettront de repérer les éventuelles infections. Elles pourraient être les déclencheurs de crises migraineuses. D’ailleurs certains médecins chinois soignent les migraineux avec des antibiotiques. Les résultats seraient très intéressants d’après eux… 
8. L'élimination des métaux lourds et les pesticides. Car ces derniers pourraient aussi être des causes de migraines, surtout lorsqu'il y a une hyperperméabilité intestinale (dysbiose). Une prise de sang repérera les excès de toxiques. Un régime Seignalet et une détoxication de l’organisme s’imposeront alors. 
9.L'éloignement des champs électromagnétiques. Il faudra aussi s’interroger sur la possible responsabilité des champs électromagnétiques, en cas de disparition de migraine lorsque l’on quitte son domicile… 

10.Des soins de bouche. L’exploration de la bouche à la recherche de problème d’amalgame, de métaux, d’effets de piles, de dent dévitalisée, sera à rechercher systématiquement. L’appareil Mora permettra ce genre de bilan approfondi de la bouche. 

Ces traitements seront choisis selon les symptômes présentés (digestion, cervical, stress) et les résultats des analyses (infections, métaux lourds, acidité). 
 Il est bien sûr tout à fait possible de les associer si besoin. 

Dr Luc Bodin 
Septembre 2009