Certaines affections rhino-pharyngées tardent quelquefois à se terminer. Elles peuvent perdurer sous forme de toux irritatives et sèches (sans crachats).

Plusieurs diagnostics sont à envisager :

Devant ce tableau, il convient de s’assurer en premier lieu de la disparition de tous les foyers infectieux au niveau du nez, de la gorge, des sinus et des poumons. Des radiographies peuvent s’avérer utiles.

Il faudra aussi penser à une éventuelle coqueluche caractérisée par son « chant du coq » qui se produit lorsque la personne reprend sa respiration après une quinte de toux. Ce diagnostic est important parce que les coqueluches non diagnostiquées et donc non traitées des adultes sont la principale source de contamination des enfants. Donc, parents, faites attention si vous constatez une toux sèche persistante…

Une toux chronique et persistante peut être aussi le premier signe d’un cancer bronchique


Mais en dehors de ces situations heureusement exceptionnelles, une toux chronique peut provenir de deux causes essentiellement :

Fotolia_75017818_Subscription_XXL
 
 1-    La queue de l’infection. La bataille contre la maladie infectieuse est gagnée, mais l’organisme est affaibli et n’arrive pas à éliminer les derniers germes. Le sirop de trophirès soulagera la toux, pendant que les Oligosol de cuivre (3 ampoules/j chez l’adulte), Acidum Phosphoricum 15CH (1 dose 2 fois par jour pendant 48 heures) relanceront l’immunité. Un petit fortifiant comme le ginseng, le shiitaké ou la gelée royale, sera aussi le bienvenu.
 
     2-    Une toux de toxines. Après l’infection, l’organisme est encrassé et la personne est fatiguée. Cette toux, si elle perdure, pourrait dégénérer en allergie ou en asthme qui persistera pendant de longues années et nécessitera un traitement permanent. Dans cette situation, le meilleur traitement est obtenu avec un anti-allergique comme  le zaditen ou le Primalan. Autrement, la prise de Poumon Histaminum 15CH (3 granules 4 à 5 fois par jour selon besoin) et de sirop Drosetux solutionneront le problème. Il faudra de plus, faire nettoyage de l’organisme (alimentation, eau, exercice, respiration…) avec des plantes comme le raphanus  s. niger ou le rosmarinus officinalis.

Tous ces traitements ne sont pas à prolonger au-delà de quelques jours. La persistance de la toux nécessite obligatoirement une consultation médicale.

Dr Luc Bodin – Copyright Médecine-demain 2009
Juillet 2009