La dengue sévit à l’état endémique dans de nombreux pays. Environ 2,6 milliards de personnes sont exposées à ce risque. Il existe aussi quelques cas en France tous les ans. 

 Il s’agit d’une maladie grave due à un virus transmis par la piqûre de moustiques porteurs. 

 Elle produit un syndrome grippal avec fièvre, frissons, courbatures et surtout douleurs… Elle peut aussi provoquer des hémorragies pouvant être mortelles. Ce risque contre-indique formellement toute prise d’aspirine en cas de dengue (ou de suspicion). 
 L’évolution est souvent longue. Elle est surtout marquée par une grande fatigue et des douleurs plus ou moins intenses et invalidantes. Les traitements conventionnels sont généralement peu efficaces et se contentent d’agir sur les symptômes (anti-douleurs). 
 Mais il faut se souvenir que l’homéopathie (Gelsemium, Eupatorium, Bryonia 4CH) et l’acupuncture apportent des améliorations importantes surtout s’ils sont prescrits rapidement au début de la maladie. 

 La vitamine C (à haute dose, voire même en injectable ou perfusion), le chlorure de magnésium et des huiles essentielles virucides (Citrus limonum, Origanum compactum, Thymus vulgaris : 2 gouttes en applications sur la peau 2 fois par jour) sont aussi extrêmement intéressants sur cette maladie. 
Dr Luc Bodin