La rougeole est une maladie virale fréquente chez les enfants qui est transmissible  par  voie  orale  et par les sécrétions (nez, bronche, gorge). 

Les signes

Après une phase d’incubation silencieuse de 10 jours apparaissent une fièvre, un rhume claire, une toux, des yeux rouges puis une éruption caractéristique constituée de petites plaques rouges ne démangeant pas (ou peu), qui  vont  s’étendre  progressivement  du  visage  à l’ensemble du corps. L’enfant est grognon. Il présente souvent une perte de l’appétit, une diarrhée et des vomissements. 

Le  signe  de  Köplick  suffit  à  lui seul à faire le diagnostic. Il s’agit de petites taches rouges irrégulières apparaissant sur la face interne des joue au niveau des molaires.

La  maladie  dure  généralement  une  huitaine  de  jours  avant  de disparaître progressivement.
equipe médical
Le traitement

Le traitement consiste surtout à calmer la fièvre (si élevée), les vomissements, la toux  et  les  démangeaisons lorsqu'il y en a. Un traitement antibiotique est sans intérêt la maladie étant d'origine virale. Il  sera  toutefois  indiqué  en bcas de surinfection.* En homéopathie, il faudra prendre surtout du Gelsemium 5CH (3 granules 3 à 4 fois par jour) associé  Euphrasia 5CH et Belladonna 5CH (même posologie).
* Les huiles essentielles de Thymus vulgaris et de Citrus limonus à raison de  2 gouttes par jour (mises sur l’oreiller pour les jeunes enfants) sont très efficaces. 
* L'oligoélément cuivre à raison de 1 ampoule le matin et le soir complètera le traitement chez le grand enfant et chez l’adulte.
 

Les complications

Ce sont les complications possibles de la rougeole en font toute la gravité. Elles surviennent essentiellement chez les enfants fragiles (malnutrition, sida)  et   chez les adultes. Ce sont les otites, les laryngites, les  encéphalites aiguës,  les diarrhées sévères et les pneumonies. 
 

Le Vaccin

Actuellement en France, la couverture vaccinale atteint 87 % Elle permet de  limiter l’évolution  de cette épidémie mais elle reste insuffisante pour éliminer totalement la maladie. Le Haut Conseil de la santé  publique  préconise  notamment la vaccination des sujets réceptifs (adolescents et jeunes adultes).
Cependant ce vaccin peut induire  des effets  indésirables, ce  qui rend le choix difficile (vaccin ou non). 
Enfin en cas d’épidémie, il est conseillé de prendre aussitôt Aviaire 9CH (1 dose le matin) et Oscillococcinum (1 dose de soir) pendant 2 ou  3 jours  ainsi  que la vitamine C (1 à 2 gr/j selon l’âge) chez l’enfant au-delà de 10 ans et chez l’adulte afin de limiter le risque d'être par cette maladie. 
Dr Luc Bodin