Pour prévenir les infections fréquentes en hiver, il est conseillé  de prendre quelques remèdes en début d’automne.

 Tous les ans, les autorités sanitaires annoncent que la grippe à venir sera méchante… et que le vaccin de la grippe qui sera l'arme principale de la prévention… 
Fotolia_79345188_Subscription_XXL

En 2007, environ 2,13 millions de personnes ont été touchées par la grippe dont seulement 0,1% ont dû être hospitalisées. L’âge moyen des malades fut de 27 ans. L’efficacité vaccinale représenta  72% chez les moins de 65 ans et de 57% chez les plus de 65 ans. Par ailleurs, il faut aussi se rappeler que certaines personnes ne supportent pas cette vaccination. Tout cela pour dire que la vaccination n'est guère suffisante pour assurer une couverture  totale et qu'il est conseillé de lui adjoindre d’autres remèdes afin d’améliorer la prévention mais aussi l’étendre aux autres pathologies hivernales que sont les rhumes, les bronchites, les sinusites, les otites...  qui sont largement oubliés avec la vaccination antigrippale. 

Le traitement préventif des infections hivernales consiste en une prise de produits stimulant les défenses immunitaires  comme le maïtaké, la papaye fermentée, la propolis, l'aloé véra ou encore l’huile de requin, (Ecomer : 2 capsules matin et soir - www.nutrilys.com). Personnellement j'ai toujours constaté de bonnes réponses avec l’echinacea purpurea TM à raison de 100 gouttes/soir chez l’adulte. 
Les enfants quant à eux, pourront prendre Thymuline 9CH et Aviare 9CH : 3 granules/jour de chaque. 

Il est souvent intéressant d'adjoindre à ces traitements :
 - Oligosol cuivre-or-argent : 1 dose le matin à jeun. 
 - des doses d’Oscillococcinum et d’Influenzinum 15CH : 1 dose tous les 15 jours en alternant les deux produits.       

 Voir aussi le livre du Dr Bodin:
Bodin - Livre - Infections
 Dr Luc Bodin