Les traitements à base de cortisone (corticoïde) ou corticothérapies, sont indispensables pour certaines maladies afin de les stopper ou même de les faire disparaître. Il existe plusieurs sortes de corticothérapies, selon leur durée et leur mode d'utilisation. Mais si un traitement par corticoïde pose peu de problème sur de courtes périodes, il n'en est pas de même pour les traitements au long court...

 La cortisone est aussi appelée substance "corticoïde". et lorsqu'elle est donnée sous forme de traitement, on parle de corticothérapie. Celle-ci présente de nombreuses indications importantes notamment dans les infections, les allergies, les douleurs, les rhumatismes, les maladies auto-immunes...
Il faut distinguer :
 
 - les  corticothérapies   courtes de quelques jours à une ou deux semaines. Elles ne posent que peu de problèmes. Elles sont bien supportées (même mieux que les anti-inflammatoires AINS). Il n'y a même pas besoin de suivre un régime sans sel. Elles sont efficaces aussi bien sur l'inflammation d'une infection que sur l'allergie dont c'est le traitement le plus puissant. Une corticothérapie courte est généralement  un traitement de crise de : 
Infection aigue, surtout dans des localisations difficiles ou potentiellement graves comme les oreilles, les sinus, les poumons... où elles sont  prescrites en association avec les antibiotiques. 
Poussée allergique importante : crise d'asthme, eczéma généralisé, œdème de quincke (allergie de la trachée pouvant gèner le passage de l'air), allergie ORL importante...
 Ce traitement permettra d'arrêter la crise en quelques heures à quelques jours.
 
 - les corticothérapies de longue durée (en semaines ou en mois...), sont riches en effets secondaires. Elles posent des problèmes de rétention d'eau (d'où la nécessité d'un régime sans sel), de baisse immunitaire (et risque infectieux), d'augmentation du taux de sucre sanguin et de baisse du potassium, de toxicité digestive, de décalcification osseuse (et risque de fracture), d'atrophie cutanée, de cataracte, de retard de croissance et d'arrêt de la surrénale qu'il faudra relancer à l'arrêt du traitement. Une surveillance médicale rapprochée est nécessaire
Bodin livre pour en finir avec les allergies et les infections récidivantes
 Les corticoïdes se retrouvent également sous forme de :
 - Pommades prescrites dans les eczémas par exemple.
 - Bombes aérosol pour l'asthme,
 - Collyres pour allergies oculaires,
 - Gouttes nasales pour les rhinites...
 Ces formes ont une utilité certaine pour soulager les crises invalidantes (infectieuses ou allergiques), mais aussi pour éviter d'avoir recours à la corticothérapie orale par voie générale. Cependant, il ne faut en aucun cas que cela devienne un traitement quotidien, régulier, de routine, voire de traitement préventif... Car dans ce cas, même s'il ne s'agit que d'un traitement local, sa répétition finit par faire pénétrer la cortisone dans la circulation sanguine générale ce qui induit  une situation identique qu'avec la corticothérapie par voie générale avec les mêmes inconvénients à la clef. J'ai vu le cas d'un homme qui utilisait de la pommade corticoïde depuis plusieurs années pour son eczéma. Il présentait un hypercorticisme : c'est-à-dire tous les symptômes d'un excès de cortisone dans le sang comme s'il prenait un traitement oral quotidiennement.  Pourquoi les homéopathes sont-ils si réfractaires à la cortisone ? D'abord à cause des effets secondaires, mais surtout parce que la cortisone va bloquer la porte de sortie des toxines les empêchant de s'évacuer. Car pour l'homéopathie, l'allergie est une solution choisie par l'organisme pour évacuer l'excès de toxines qui l'encrasse. Ainsi en donnant de la cortisone, le traitement soigne la conséquence et non la cause de la maladie. C'est un peu, comme si on vous interdisait de sortir vos poubelles pour garder la ville propre, sans vous dire quoi faire de vos déchets. Les poubelles s'accumuleraient dans votre logement, et finiraient par y provoquer une grande insalubrité... Article tiré du livre: "Pour en finir avec les allergies et les infections récidivantes" du Dr Bodin (en vente sur ce site)
Dr Luc Bodin