.

La fibromyalgie est une maladie invalidante et encore mystérieuse. Les traitements conventionnels sont pauvres et se contentent souvent de soulager les maux de ces personnes. Cependant, il existe des traitements remarquables contre cette maladie qui s’intéressent au facteur déclenchant, aux métaux lourds, aux carences, aux réactivations infections, au SADAM… Ils s’apparentent donc davantage à des traitements « à la carte » qu’à des traitements standard. Quels sont les principaux traitements qui permettent de soigner, voire de guérir une fibromyalgie  ? C’est la question essentielle. Je ne m’étendrai pas sur les traitements qui soulagent les douleurs, la fatigue ou la dépression. Ils feront l’objet d’autres articles… Ils sont certes importants (voire indispensables), mais ils ne sont que des traitements d’attente à renouveler quotidiennement… Le traitement le plus important est le traitement de fond, c’est-à-dire le traitement de la cause profonde de la fibromyalgie… c’est le seul traitement qui permettra d’en finir définitivement avec cette terrible maladie ! Ce n’est pas un rêve ! Mais malgré tout, ceci n’est pas toujours simple et demande des efforts… Surtout que de nombreux examens spécialisés ne sont pas pris en charge par les assurances. Mais aussi, que les personnes prennent souvent déjà de très nombreux remèdes pour se soulager leurs différents troubles et souffrances, qu’il est souvent difficile, fastidieux, voire onéreux d’en ajouter d’autres… Pourtant, ce sont ces derniers, ceux qui traitent la cause profonde de cette maladie, qui sont les plus importants, il ne faut pas l’oublier… Or, ce sont souvent eux qui sont le plus négligés pour favoriser les remèdes soulageant de manière éphémère et transitoire, la douleur, la fatigue, l’anxiété ou la déprime… sans traiter le fond !

Fotolia_77513574_Subscription_XXL

 Bref que faut-il faire en cas de fibromyalgie ? D’abord, changer de mode de vie : Une alimentation uniquement biologique, de saison et de type méditerranéen riche en fruits, légumes, crudités, poissons, céréales, huile d’olive et eau de source… Prendre des temps de repos, de détente, de méditation, de relaxation… Avoir un petit exercice physique quotidien avec surtout une bonne oxygénation. L’éloignement des champs électromagnétiques artificiels (champs électriques, télévision, téléphone portable…) peut aussi s’avérer bénéfique.    Rechercher le facteur déclenchant : Souvent la maladie a commencé à la suite d’une vaccination, une intervention chirurgicale, un surmenage, une infection, un choc émotionnel… Cela peut bien sûr être une coïncidence. Mais dans le doute, il faudra impérativement l’antidoter… Cela est possible même des années après l’événement. Les meilleurs traitements pour cela sont les traitements homéopathiques (isothérapies). Voir un médecin homéopathe.    Traitement de l’intestin : Très souvent, il existe des troubles intestinaux (ballonnement, troubles du transit, douleur, spasme) associés à une fibromyalgie. Il convient impérativement de traiter l’intestin, car c’est souvent une des causes du démarrage de la maladie (et non une conséquence). Pour cela le régime Seignalet, l’utilisation de Probiotiques et d’eau argileuse sont les premiers traitements à envisager.    Traitement par immunothérapie : Les réactivations microbiennes (virales ou autres) sont très souvent la cause de la fibromyalgie. Il faut les rechercher systématiquement et les traiter. Voir un médecin pratiquant cette discipline. Demander des adresses à l’institut 3idi : 6, rue Fortuné Parenteau – 85700 Pouzauges –  Tél. : 02 51 57 53 60 – institut@3idi.org  www.3idi.org    Faire un bilan ostéopathique complet : Les problèmes ostéopathiques sont souvent présents dans la fibromyalgie. Un bilan ostéopathique (surtout myothérapie, Bowen, Mézières) est indispensable. Il faut souvent le compléter avec un bilan dentaire (orthodontiste pour l’articulé dentaire et le sadam) et podologique (pédicure).

Fotolia_78340554_Subscription_XXL

 D’autres éléments peuvent être également utiles dans cette maladie. Ils seront indiqués selon les situations et les personnes :  •    Recherche de carence en vitamines, oligoéléments ou autres… suivie de son comblement.  •    Recherche d’un encrassement de l’organisme par des polluants et des métaux… suivie de sa détoxication (chélation).  •    Recherche d’une acidose de l’organisme… suivie de son alcalinisation.  •    Bilan protéinogramme du CEIA (voir article sur le site)… suivi du traitement adapté.  •    Effectuer une cure thermale spécialisée comme à Allevard.    Enfin, un travail sur soi-même : Cette maladie incite à réfléchir sur soi-même. Il montre qu’il est temps de solutionner les vieux conflits comme ceux qui sont toujours en cours… mais aussi de rechercher un sens à sa vie et de se demander pourquoi le corps bloque ainsi la personne en plein dans  ses activités ? Qu’est-ce qui n’est pas satisfaisant dans sa vie, au point que son corps (et son inconscient) refuse d’aller plus loin dans cette voie ? Ceci constitue un travail essentiel à réaliser avec un psychologue ou un praticien PNL. L’EFT et l’ho’oponopono aideront également beaucoup dans cette voie.    Voici donc, brièvement décrite, la trame du traitement de fond d’une fibromyalgie. Vous pouvez aussi trouver de plus amples informations dans mon livre « La fibromyalgie et le syndrome de fatigue chronique, les comprendre, les soigner » aux éditions du Dauphin (en vente en librairie et sur ce site).

Dr Luc BodinJuillet 2009