Le syndrome métabolique XXL est caractérisé par un excès de poids, de triglycérides, de cholestérol, une hypertension artérielle et un diabète. Il entraine de grave complications cardiovasculaires chez la personne ainsi qu’un racourcissement important de son espérance de vie.

Le syndrome métabolique ou syndrome XXL est la nouvelle épidémie planétaire responsable de surpoids très nombreux et souvent très importants qui se rencontrent dans un grand nombre de pays. Il toucherait 800 millions de personnes dans le monde… peut-être même un milliard.

La cause en viendrait d’une  insulinorésistance, c’est-à-dire que les cellules de l’organisme ne sont plus sensibles à l’insuline. Alors dans un premier temps, le pancréas fabrique beaucoup d’insuline pour forcer la cellule à fonctionner. Puis dans un deuxième temps, il s’épuise, le taux d’insuline baisse et la glycémie monte. Le diabète s’installe…
 

Fotolia_78771259_Subscription_XL

Officiellement aucune cause n’est donnée à l’apparition de cette insulinorésistance. Pour ma part, je pense (mais je n’engage que moi) que les raisons en reviennent :
 Aux excès alimentaires de sucres raffinés, dits aussi sucres à élimination rapide. Car ceux-ci sont omniprésents dans toute l’alimentation moderne actuelle : sucreries, bonbons, pâtisseries, chocolat, barres dites « énergétiques », boissons sucrées ainsi que tous les sucres cachés dans notre alimentation. Ces sucres rapides demandent des efforts importants et rapides du pancréas pour les éliminer. Celui finit par s’épuiser.
 A la prise d’aspartame dit aussi « sucre de régime » trompe le pancréas… Celui-ci ne s’y reconnaissant plus entre les vrais et les faux sucres, finit par baisser les bras et ne plus réagir en présence de sucres. La glycémie se met à augmenter et le diabète se développe.
A la sédentarité qui favorise cette accumulation phénoménale de sucres d’abord dans le foie. Puis une fois celui-ci saturé, les sucres sont stockés sous forme de graisses… d’où la prise de poids. Normalement une activité physique moyenne permet de consommer ses sucres.

Le syndrome métabolique se caractérise par l’association d’au moins trois des critères suivants :

1. Surpoids mesuré au périmètre du ventre à l’ombilic : Plus de 102 cm chez l’homme et plus 88 cm chez la femme.
2. Des triglycérides supérieurs à 1,50g/l.
3. Un HDL cholestérol inférieur à 0,40 g/l chez l’homme, et 0,50 g/l chez la femme.
4. Une Tension Artérielle supérieure à 13 / 8,5.
5. Une glycémie à jeun supérieure à 1,10 g/l.

pipette

Ce syndrome est responsable à plus ou moins long terme, d’importants problèmes : cardiovasculaires, pulmonaires, rénaux, cutanés, rhumatologiques… et d’une mortalité élevée : jusqu’à 12 ans d’espérance de vie en moins.

Son traitement passe d’abord par l’augmentation de l’activité physique quotidienne et par la perte de poids… quelques kilos en moins peuvent faire toute la différence.

Dr Luc Bodin