.

Quand la mémoire flanche, quand il devient difficile de trouver ses mots, quand des oublis de nom de personnes connues apparaissent, quand le titre du dernier film vu ou du dernier livre lu, échappe… il devient urgent de réagir. Bien sûr, un peu de repos, mais aussi une bonne activité physique assurant une meilleure oxygénation et des exercices de mémorisation contribueront déjà à stimuler la mémoire. Mais il ne faudra pas oublier que l’alimentation a souvent une action déterminante.

Fotolia_75641761_Subscription_XXL

L’élément de base, trop souvent « oublié », est tout simplement l’eau. Les neurones sont formés de 80 % d’eau et en ont un besoin essentiel. Donc, ne pas attendre d’avoir soif pour boire… L’eau pure est toujours la meilleure boisson. Elle peut être accompagnée d’un peu de jus de fruits frais par exemple.

Les acides gras oméga 3, présents dans les huiles de noix, de colza… et les poissons gras (saumon, sardine, maquereau, flétan, truite, hareng…) assureront une bonne fluidité membranaire ce qui favorisera de meilleurs échanges entre les neurones. Ils assoupliront également les globules rouges ce qui permettra un meilleur passage sanguin dans les petits capillaires et donc une bonne oxygénation du cerveau. Enfin les oméga sont connus pour leur action bénéfique sur le stress ce qui toujours bon à prendre.

La phosphatidyl choline qui se trouve notamment dans les œufs et le soja, favorise la fabrication de l’acétyl choline, qui est un neurotransmetteur très important pour la mémorisation.

Le zinc est aussi un nutriment essentiel. Il est capable de rendre bien des services. Il renforce l’activité cérébrale. Il active l’influx nerveux et favorise la mémorisation. Il est présent dans les fruits de mer, les poissons, les noix, les noisettes, l’œuf, les viandes rouges, le foie…

D’autres substances sont également intéressantes comme la vitamine C, la vitamine B12 , le bore, la sérine… Par contre, aucune étude n’a encore prouvé que le phosphore améliorait la mémoire… contrairement à ce que dit la légende.

Dr Luc Bodin

Livre : « Bien nourrir son cerveau »  aux éditions du Dauphin.