.

Le nombre de fumeurs de cannabis ne cesse d’augmenter. L’ONU parle de 160 millions de fumeurs de cannabis actuellement dans le monde. Or le risque concernant le cancer du poumon est cinq fois plus important avec un joint qu’avec une cigarette (qui est déjà très nocive). En effet, les fumeurs de joints n’utilisent aucun filtre et tirent fortement dessus jusqu’à l’extrême limite du fumable. Cela pousse les fumées plus loin dans les bronches ce qui entraine des lésions au niveau des petites bronches des poumons. Or, les cancers des petites bronches sont les plus difficiles à diagnostiquer et donc sont repérés plus tardivement ce qui est très dommageable pour la réussite du traitement.

Fotolia_66904419_Subscription_XL

Pour aggraver encore la situation, de nombreux fumeurs de cannabis sont également des fumeurs de tabac, ce qui multiplie encore leur risque de cancer du poumon… sans parler de l’alcool qui est aussi très utilisé en association…

Dr Luc Bodin