.

Les tumeurs neuro-endocrines sont des tumeurs provenant de reliquats embryonnaires situés principalement au niveau du tube digestif mais pas uniquement. Certains sont retrouvés aussi au niveau des bronches, du thymus, du larynx…. Il existe des spécialistes pour ce type de cancers, qui sont complexes et rares. Les tumeurs neuro-endocrines sont quelquefois associées à un syndrome héréditaire (NEM1). Ces tumeurs sécrètent souvent des hormones comme la gastrine, l’insuline, la sérotonine, la calcitonine…

Le diagnostic repose sur des marqueurs tumoraux spécifiques: NSE et Chromogranine A surtout, qui serviront aussi à suivre son évolution. Une biopsie sera également effectuée qui permettra une analyse immuno-histo-chimique et génétique de la tumeur.

Fotolia_75454042_Subscription_XXL

Les complications sont surtout les syndromes carcinoïdes qui se traduisent par des manifestations cardio-vasculaires, des rushs cutanés, des diarrhées, des chutes de tensions…

Le traitement consistera en : * traiment des secrétions : – Sandostatine* (analogue de la Somatostatine) en prévention des syndromes carcinoïdes. – Antidotes spécifiques pour chaque sécrétion : IPP contre le Gastrinome, Diazoxide contre l’insulinome, etc.

* traitement de la tumeur : – si localisée : chirurgie. – si disséminée : chimiothérapie. Les tumeurs neuro-endocrines sont donc des cancers rares et mal connus. Mais il est important de diagnostiquer tôt afin que les traitements aient un maximum de chances de succés.

Dr Luc Bodin