.

La silice est le constituant principal de l’écorce terrestre. L’organisme humain en possède également une forte concentration, mais celle-ci a tendance a diminué avec l’âge. Ce serait d’ailleurs une des causes principales du vieillissement. La raison de cette perte provient d’une alimentation dépourvue de silicium assimilable. Car le silicium minéral n’est pas assimilable par l’organisme.

Fotolia_63429257_Subscription_XXL

D’un autre côté, tous les tissus du corps ont besoin de silicium organique, y compris les organes comme les surrénales, le foie, les articulations, le thymus, le pancréas, etc. C’est pourquoi, les carences en silicium participent à la genèse de nombreuses maladies dégénératives. Aussi comme l’alimentation ne peut pas fournir la silice indispensable il faut recourir à une supplémentation en silice organique, c’est-à-dire une silice minérale qui a été transformée par les plantes. Avec le calcium et la vitamine C, le silicium a une action importante sur tout le tissu conjonctif (fibres d’élastine et de collagène) qui est le tissu de soutient mais aussi le tissu nourricier de tous les tissus et organes de l’organisme. Le silicium s’oppose au processus de vieillissement. Il tonifie la peau, les ongles et les cheveux. Il agit aussi de manière indirecte sur la cellulite. Il intervient également dans la minéralisation osseuse, renforçant les os et consolidant les fractures. Il stimule le métabolisme général de l’organisme et renforce les défenses immunitaires. Il présente une action anti-inflammatoire et antioxydante, mais surtout il accélère les processus de cicatrisation. En application sur une brûlure, il soulage la douleur En résumé, en prenant du silicium, tous les processus vitaux de régénération de l’organisme sont stimulés. médicament siliciumDe nombreuses publications ont été réalisées concernant l’action du silicium dans différents types de cancers. Elles concernent surtout des témoignages individuels et non de véritables études scientifiques. Cependant, des patients, ayant utilisé du silicium organique pendant leur cancer, signalent la diminution de taille de leur tumeur après quelques semaines de traitement. On note par ailleurs, une meilleure tolérance aux traitements (chimiothérapie et radiothérapie). Le gel peut également être appliqué sur une tumeur externe ou sur la peau après la radiothérapie. Ainsi, les personnes ne voulant (ou ne pouvant) pas absorber le silicium par oral, il est possible de l’utiliser en applications parce que sa diffusion par voie transcutanée est excellente. Le silicium organique se trouve principalement dans les céréales complètes (mais en quantité insuffisante), le Dissolvurol* (en pharmacie) et dans de nombreuses préparations de silicium organique actuellement sur le marché. Mais personnellement, je préfère le silicium organique de son découvreur : le G5* de Mr Loïc Le Ribault qui est à prendre à raison de 1 à 2 cuillères à soupe environ quinze minutes avant les trois repas et à garder en bouche quelques minutes avant de l’avaler. Il est souvent intéressant d’en faire des cures de 2 à 3 mois, une ou deux fois par an. Ensuite, en cas de cancer, on adaptera le traitement en fonction des résultats. Ce traitement n’a pas de contre-indication, ni d’effet indésirable connu. Il est compatible avec tous les traitements. Ainsi, en ce qui concerne le cancer : il y a tout à gagner et rien à perdre en prenant du G5* qui fera un excellent traitement complémentaire à la chimiothérapie, radiothérapie ou chirurgie.

Dr Luc Bodin