Docteur Luc BODIN

Le protéinogramme présente donc une courbe ouverte ou déséquilibrée en cas de maladie ou de pathologie. Une fois le traitement engagé, il faudra renouveler le protéinogramme, 3 à 6 mois plus tard selon l’importance de la pathologie, afin d’objectiver les modifications de la courbe et éventuellement modifier les traitements selon les nouveaux résultats objectivés. Car il arrive que certains problèmes soient masqués par une pathologie très parlante au départ. Ils se manifestent ensuite, lors du bilan suivant, une fois la pathologie première guérie ou améliorée. 


Comme l’indique le Dr Eric Reymond, le principe de cette courbe est simple :
Courbe équilibrée = Santé.
Présence d’un déséquilibre = Maladie.
Retour à l’équilibre = Guérison.

Le traitement consistera donc à faire revenir la courbe, c’est-à-dire les protéines déséquilibrées, dans la zone de normalité (entre -0,5 et +0,5 écart-type). Car alors, il a été constaté que l’état de la personne s’améliore, les symptômes s’amendent et la pathologie disparaît.

Fotolia_63429257_Subscription_XXL

 Des remèdes naturels pour soigner des pathologies lourdes.
 L’expérience aidant, les protéinogrammes du CEIA établissent immédiatement les organes en manque ou en excès chez la personne malade, et en déduisent les remèdes naturels à base d’huiles essentielles, d’organothérapie (agissant sur les organes déséquilibrés) et de plantes en teinture mère ou autres dilutions, capables de remédier aux anomalies présentées. Ces traitements ont été sélectionnés par ordinateur à la suite de nombreuses années d’expérience. Ils constituent un choix de traitements judicieux et efficaces agissant sur le terrain du malade. Ils servent à la normalisation des résultats (et de la courbe) et par là, à la guérison.

Mais, il existe également d’autres moyens thérapeutiques appelés « fractions » et « anti-fractions ». Ce sont des substances capables de stimuler (en 4CH)  les protéines en déficit ou de freiner (en 9CH) celles en excès. Ces fractions ne sont pas commercialisées en France, mais on les trouve facilement partout en Europe (surtout en Espagne). On les utilise généralement en injections sous-cutanées. Elles permettent des normalisations de la courbe très rapides et durables.
 
De nombreuses indications
Ainsi, tout cet arsenal de traitements naturels permet de voir s’amender les symptômes que présente la personne malade, de constater l’amélioration de son état général ainsi que la normalisation progressive de la courbe (du V) du protéinogramme. Ces traitements complètent les traitements conventionnels et sont des atouts supplémentaires non négligeables dans les traitements des maladies.
 
 Car cette méthode permet de rendre de gros services aux personnes souffrant de maladies graves, chroniques et invalidantes : cancer, leucémie, maladies auto-immunes, fibromyalgie, infections chroniques, maladies neurodégénératives, allergies, problèmes cardio-pulmonaires, rénaux ou hormonaux, sclérose en plaques, polyarthrite rhumatoïde, arthrite, fatigue chronique… Mais aussi, ce bilan est intéressant dans les pathologies encore mal étiquetées, persistantes, gênantes…  Le protéinogramme du CEIA et le traitement qu’il induit permettent des espoirs, là où la médecine conventionnelle est tenue en échec. Il ne s’agit pas forcément toujours de guérison, mais sans aller si loin, déjà l’obtention d’améliorations ou de rémissions dans les pathologies graves est déjà inestimable pour ces personnes malades.

Fotolia_76172167_Subscription_XXL
Un bilan pour les maladies graves… et pour la prévention.

 Enfin, le protéinogramme réalise un bilan prédictif, c’est-à-dire qu’il permet de repérer les maladies en constitution ou en potentialité. C’est donc un excellent outil de médecine préventive. Il ne faut donc pas hésiter à l’utiliser à titre de bilan systématique. Car comme le dit le proverbe chinois : « pourquoi attendre d’avoir soif pour creuser un puits »
 
 Le protéinogramme est un outil remarquable, malheureusement trop peu de médecins se sont formés à son usage. Pour connaître un médecin ou un laboratoire réalisant ce genre de bilan, proche de votre domicile.


Dr Luc Bodin