.

En 2005, une étude effectuée à Toulouse (1) établit que les personnes ingérant le plus de silice dans leur eau de boisson courent un risque plus faible d’être atteintes par la maladie d’Alzheimer.

Ainsi, par rapport aux personnes ingérant quotidiennement 4 milligrammes (ou moins) de silice, celles qui en absorbent plus de 12 milligrammes ont un risque d’être atteintes divisé par 2,74.

Fotolia_63334130_Subscription_XXL

(1) Gilette-Guyonnet S., Andrieu S.; Nourhashemie F.&A. (2005) – Cognitive impairment and composition of dinking water in women: findings of the EPIDOS study – The Amer. of Clinical Nutrition, 81, pages 897-902.

Dr Luc Bodin